roman summer monica sabolo éditions JC lattès
Lecture

« Summer », de Monica Sabolo

C’est le bon plan, ces mini-chroniques lectures ! Vite fait bien fait, c’est un petit article à peu de frais qui vous donne, je l’espère, quelques idées pour aller farfouiller à la bibliothèque.

L’été de ses 19 ans, Summer disparaît, comme cela, lors d’un pique-nique dans les bois au bord du Lac Léman. Évaporée dans la nature. Les heures, les jours, les semaines passent. Summer, la belle jeune fille lumineuse, fierté de ses parents, reste introuvable. Il ne reste que son jeune frère, Benjamin, aussi médiocre et fuyant que sa sœur était radieuse et entourée.

Benjamin raconte ses souvenirs, la vie d’après, l’impossible deuil, la peur qui s’empare de lui, sa vie qui s’effiloche et se dissipe dans la brume, les images de sa sœur qui lui apparaissent parfois au bord du lac, elle dont il ne sait si elle s’est noyée ou non, si elle flotte au fond de ce lac au bord duquel il continue à vivre ou plutôt à survivre. Il la rêve en Ophélie, son beau visage sous la surface de l’eau, des algues entourant ses poignets.

Le lac, symbole de l’abîme, de l’engloutissement, du vide sans fond, et pourtant si beau, si étincelant en surface, réfléchit le ciel et ne montre rien de ce qu’il recèle, caché en ses profondeurs. La vie de Benjamin est, de la même manière, informe et insaisissable, sombre, menaçante, et paradoxalement vide. Il ne contient que cette sœur sublime qui occupe tout son espace intérieur. Il sent au fond de lui des choses inconnues qui bougent, comme ces poissons énormes et effrayants mais toujours insaisissables, que l’on devine furtivement sous la surface de l’eau. Peu à peu, des souvenirs remontent par flashs à sa conscience, le puzzle prend forme, la réalité remonte du fond du lac…

lac arbres forêt brume lever de soleil

« Summer » est un roman à l’ambiance à la fois irréelle et profondément enracinée dans la psychologie de ses personnages. On perçoit les tâtonnements du jeune garçon, devenu un homme, qui est toujours resté quelque part, à mi-chemin entre l’adolescence et l’âge adulte, comme suspendu à des fils invisibles qui l’empêchent de construire sa vie. Il est fasciné par cette sœur disparue et la jalouse, tout en vénérant son souvenir. Il finit par retrouver les protagonistes de l’époque, les amies de Summer, ceux de ses parents, ses camarades de lycée, et tire doucement les fils emmêlés de sa vie, jusqu’à lever le voile sur ce qui s’est passé.

« Summer » est le roman d’un cheminement vers la vérité, d’une famille confrontée à ses failles et ses apparences, et de la renaissance d’un homme empêché de vivre par le mensonge et les faux-semblants. C’est un des romans les plus intéressants que j’aie lu cette année (en même temps, quand je trouve un roman vraiment mauvais, je ne vous en parle pas).

Summer, de Monica Sabolo, JC Lattès, 2017.

 

J’en profite pour vous dire que j’ai rajouté une page lecture dans le menu, qui regroupe toutes les chroniques de livres. 

Il faut absolument que tout le monde le sache ! je partage :

12 commentaires

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :