• mouettes-plage-mer-vacances-lecture-manifesto-papeterie tsubaki
    au fil des jours

    Je suis venue vous dire, que je m’en vais…

    Juste pour les vacances, calmez-vous, juste pour les vacances ! Demain, je pars… Enfin, si j’ai réussi à finir tout le boulot que j’ai à faire avant. Mais en théorie : je pars. Je fais partie du camp des juillettistes. C’est trop bien de partir en juillet. D’abord, parce qu’à cause du réchauffement climatique, ou du refroidissement, on ne sait plus trop, il fait beau du 20 juin au 29 juillet uniquement. L’automne commence le premier août désormais. Vous ne saviez pas ? Mince alors, pas de bol. Donc moi, je pars vraiment en été. Mais je vous raconterai comment c’était, promis. Ensuite parce que quand je reviens, Paris est…

  • au fil des jours

    Le fourre-tout de l’été, avec des considérations philosophiques et de vrais morceaux de livres dedans.

    Juillet, mon mois préféré, est déjà bien entamé. Le soir j’entends les grillons qui chantent, de manière plus chic et discrète que les cigales. Le matin, les étourneaux rassemblés sur la grue surplombant le chantier contigu crient, couinent, caquettent et croassent, avant de s’envoler une fois le soleil levé. Juillet, c’est le parfum des vacances qui arrivent bientôt, avec l’impatience et l’attente joyeuse de ces moments de repos, de lecture, de flemme, de sable qui gratte, de rosé et de barbecue. Juillet c’est le moment juste avant d’ouvrir son cadeau, quand on commence à défaire le ruban et à déchirer le papier… C’est encore plus agréable que le cadeau lui-même.…