• SOUvenir été vacances charente-maritime coquillages
    au fil des jours

    Souvenirs d’un lointain été (2)

    Mais où sommes-nous donc partis ?… Disais-je, à la fin de ce premier épisode de nos souvenirs de vacances d’été. En Charente-Maritime, une révélation. Océan majestueux, pins splendides, villas cossues, douceur du sable, eau céladon, petites cabanes de pêcheurs sur pilotis. J’en avais posté quelques photos ici. Une petite promenade, que nous avions évaluée, en randonneurs expérimentés, à environ une heure, nous mena en dix minutes tout au plus à une plage charmante, par un petit chemin qui serpentait sous des chênes verts. Il faut vous l’avouer : nous devenons presbytes. Un kilomètre ou cinq, on a du mal à évaluer les distances. « Moi, j’ai très envie de ne pas y…

  • SOUVENIRS VACANCES été
    au fil des jours

    Souvenirs d’un lointain été (1)

    Quelle émotion de vous retrouver tous, là, fidèles au poste ! Vos petits clics, vos petits likes, vos petits commentaires, cela m’avait manqué. L’été, c’est vraiment le cauchemar de la blogueuse : tout le monde se barre photographier ses orteils ou ses mômes sur toutes les plages du monde, deux mois durant. Mais bonté divine, qu’attendent-ils, à l’Éducation Nationale, pour raccourcir les vacances scolaires ? Les enfants ne font plus les moissons ni les vendanges, il me semble, non ? Enfin. Nous sommes là pour que je vous parle de ce que je fis durant ces semaines passées sans vous. Ah, les vacances ! Lointain souvenir d’un mois de juillet…

  • Dura lex sed lex verre duralex nombre fond verre
    au fil des jours

    Dura lex, sed lex

    Je suis revenue. Les vacances, c’est fini. Bien sûr, je vous raconterai tout en temps utile, mais auparavant j’avais besoin de m’épancher un peu auprès de vos oreilles attentives et de vos cœurs miséricordieux. Laissez moi vous dire ce qui m’est arrivé le vendredi 5 juillet, à 17h37, début de mes vacances bien méritées après des semaines d’un labeur ingrat (si, c’est vrai). Partant ventre à terre du travail pour une rencontre avec l’orthodontiste de Poupette, histoire de faire le point sur les montants exorbitants qu’elle nous extorque depuis quatre ans pour que la bouche de notre fille s’orne d’un sourire rutilant et régulier, j’étais bien sûr en retard comme…