interlude médiatique participer émission de radio RTL Flavie Flament On est fait pour s'entendre parler en public stress blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR https://prgr.fr
au fil des jours

Interlude médiatique

Je vous ai laissés sur des charbons ardents il y a dix jours, tels une brochette de sardines sur un barbecue, ou Saint Laurent sur son gril (chacun ses références, je ratisse large). Lundi de Pâques, alors que je n’avais pas encore digéré mes derniers œufs en chocolat, j’ouvris négligemment ma boîte mail et là, j’aperçus un message provenant de mon formulaire de contact de blog.

Habituée à être courtisée par des sites chinois me proposant de vendre des fringues low-cost fabriquées par des petits enfants exploités, des bijoux de pacotille ou des prestations louches, j’allai cliquer sur supprimer quand je réalisai que le message était en français compréhensible. Alléluia !

Je l’ouvris donc. A votre avis, qu’il y avait-il dedans ? (il faut bien que je fasse durer le suspense encore un peu).

Quelle était cette mystérieuse proposition ?

  • Georges Clooney m'a invitée dans sa villa du Lac de Côme cet été, à la place de maman Lempicka (elle a grave les boules, d'ailleurs) (0%, 0 Votes)
  • Colin Firth me propose le premier rôle dans son prochain film. Scarlett Johansson y jouera ma soubrette (0%, 0 Votes)
  • J'ai gagné un lot de 15 bidons de Lessive au Super U du coin (0%, 0 Votes)
  • Les impôts me remboursent un trop-perçu, ils ont perdu mon adresse mais m'ont retrouvée grâce à mon blog (je ne sais pas si c'est bon signe) (0%, 0 Votes)

Total Voters: 0

Loading ... Loading ...

Vous l’aurez compris, aucune de ces réponses n’est la bonne ! Ah ah, je vous ai bien eus, je suis sûre que vous êtes tous tombés dans le panneau ! Hmmm. Reprenons. 

Vous vous souvenez sans doute que la célébrité a déjà toqué à ma porte mais en a été chassée à coups de balais dans le train par mon mari, qui vénère (et pas forcément à tort) la devise « pour vivre heureux, vivons cachés ».

Bon, je ne vais pas vous faire patienter plus longtemps. J’ai reçu une proposition de RTL pour témoigner dans une émission radio, oui parfaitement, comme Jacqueline du Finistère qui appelle régulièrement les Grosses Têtes ou René le chauffeur de poids lourd, l’habitué de Bourdin.

Je vois votre mine un peu déçue. Vous vous dites « Aaaah, tout ça pour ça ! » Tss tss tss, attendez un peu. Je vous signale que c’est une fille hyper-timide, qui avait pour habitude de parler très vite et très doucement, et de rougir plus vite qu’une cerise de juin, qui vous écrit. Gros challenge donc. Il s’agissait de témoigner dans l’émission « On est fait pour s’entendre » de Flavie Flament, sur le thème de la famille recomposée. Avouez que je suis à fond dans le sujet, quand même, et que je coche toutes les cases de la recomposition : un enfant à moi, un enfant à lui, des enfants ensemble, pas facile de faire plus complet (à part une omelette jambon-fromage, délicieuse au demeurant).

Vous vous dites encore (je suis voyante extralucide de mon métier) : mais comment une radio sérieuse a-t-elle trouvé cette blogueuse de 3e catégorie alors qu’il existe plein de vraies influenceuses plus mieux qu’elle ? Grâce au SEO mes chers amis, grâce au SEO.  Il s’agissait de mon vieil article « Je suis une marâtre : ma famille recomposée de rêve » qui apparaît en bonne place dans les résultats de recherche Google. Merci qui ? Merci Virginie, que j’avais lourdement sollicitée pour qu’elle m’explique un peu le fonctionnement abscons du SEO, aussi intuitif que la Qabale rédigée en hiéroglyphes.

Il me fallait d’abord effleurer le sujet avec mon époux. Je l’avais au préalable, comme toute bonne épouse qui se respecte, mis de bonne humeur par un délicieux repas aux bougies, une robe seyante et une coiffure bien permanentée (moi, pas lui). Je l’avais écouté me raconter sa journée de dur labeur, taisant mes futiles préoccupations de femme. Puis, lui tendant son journal et desserrant son nœud de cravate, j’ai abordé le sujet en prenant la petite voix mutine et câline qu’il aime tant. Il m’a alors souri d’un air magnanime, a posé son bras sur moi et m’a dit « Si cela t’amuse, ma chérie », avant de me tapoter les fesses (et de souffler les bougies).

En fait je ne me souviens plus si cela s’est tout à fait passé comme ça, mais bref, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il était d’accord. J’ai donc décidé de répondre favorablement à ce mail, et j’ai eu un premier entretien téléphonique avec la charmante jeune femme chargée de préparer l’émission. Elle m’a mise bien à l’aise, m’a posé quelques questions, et rendez-vous a été pris pour le lendemain, 15h, en direct. EN DIRECT.

Bon, c’est à partir de ce moment que j’ai commencé à paniquer un peu. Je n’ai quasi plus parlé en public depuis mon oral de bac français. Le doute s’est immiscé dans mon esprit et je me suis dit que peut-être, j’avais présumé de mes forces.

J’ai donc commencé à me préparer psychologiquement, comme Michelle Obama quand elle faisait des meetings pendant la campagne de Barack. J’ai d’ailleurs dévoré les dernières pages de son livre, je me suis entourée de conseillères (ma fabuleuse équipe de chroniqueuses, qui sont toutes de vieilles routardes de la radio et de la presse, Maman Lempicka qui est une super coach), j’ai fait un brainstorming avec l’époux pour mettre sur papier les points importants, j’ai répété, parlé toute seule à voix haute, tournant en rond dans mon salon. Excessif ? Que nenni, c’est juste que je suis un peu stressée.

Et le jour J, à 14h30 pétantes, tendue comme un arc, j’ai réveillé les enfants (qui avaient été couchés à 11h30 pour être debout à temps).

A 14h40, l’époux, le grand-père, les enfants, des amis de passage, sachant nager ou non, munis d’un maillot ou pas, prenaient au pas de charge la direction de la piscine avec mission d’y rester le plus longtemps possible, de préférence à la surface de l’eau (quand même).

A 14h41, je verrouillai la porte à double tour, et commençai à hyperventiler.

A 14h45, je me dis que sans doute j’avais eu tort et que c’était trop dur pour moi vu que mon cœur battait déjà à 120 pulsations minutes.

 

J’ai pensé à changer mon message d’absence pour le remplacer par :

« Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Marie PRGR, mais je viens de décéder inopinément d’une crise cardiaque. Désolée pour le dérangement ! Biiiip ».

Ou bien :

« Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Marie PRGR, je suis actuellement dans l’hélicoptère du SAMU pédiatrique avec mon enfant qui a une poussière dans l’œil. Navrée de vous faire faux bond ! Biiiip ».

Ou bien :

« Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Marie PRGR, je suis malheureusement coincée aux toilettes en raison d’une diarrhée aiguë. Pour votre sécurité et celle de vos auditeurs, j’y reste encore quelques jours. Merci pour votre compréhension ! Biiiip ».

Ou bien :

« Bonjour, vous zêtes ben sur le rédonpeur de Marie GPRR, hips, che fuis, un beu fatiguée, et che vais dormiiiiiiiiiir avec ma boubou, ma bouteille ! Hiiiips ».

Mais non, rien de tout cela. J’ai pensé à ces innombrables Jacqueline et René qui appellent quotidiennement les radios, les doigts dans le pif, pour râler, parler pour ne rien dire, tenir la jambe aux animateurs et je me suis dit que j’allais le faire. Sans doute pensez-vous qu’il y a du masochisme de ma part, mais j’ai fait de « OSER » le mot qui doit guider mon année 2019, autant commencer tout de suite.

Et là, solennel tel le glas de Notre-Dame, mon téléphone a sonné, la jeune femme que j’avais eue la veille m’a expliqué rapidement le déroulement de l’émission, et pif paf pouf, Flavie Flament m’a présentée et j’ai dit « Bonjour Flavie ! »

Je peux vous le dire, maintenant que c’est fini et que j’ai contrôlé en écoutant le replay que je ne m’étais pas ridiculisée : ça s’est très bien passé, et mis à part le « Bonjour » qui était le plus dur à sortir, le reste a coulé tout seul. C’était même rigolo. Flavie Flament et ses invités étaient vraiment gentils et sympathiques. Vous voyez A(nti)phat(h)ie et Elkabbach, les deux pitbulls de la radio française ? Pas du tout comme eux donc. J’étais tellement à l’aise que c’est limite si je ne me serais pas mise à causer à la place de Flavie Flament. Sûrement qu’elle ne s’est pas doutée un seul instant des tourments que j’avais endurés pour témoigner dans son émission de radio. 

Donc, tout ça pour vous dire que le replay de l’émission est là et que vous entendrez ma mélodieuse voix à partir de la minute 9. Forcément, en me ré-écoutant, je commence à me trouver des défauts, à me trouver cruche, à penser que j’aurais dû dire ceci plutôt que cela, mais bon. Replaçons les choses dans leur contexte : ce n’était pas non plus un discours d’élection à l’Académie Française, mais juste une participation à une émission en tant que témoin lambda. Mais quand même ! J’ai vu que j’étais capable d’aligner quelques mots cohérents à l’oral. Un petit pas pour l’humanité, un grand pas pour moi.

Au-delà du partage de notre vécu familial, j’ai aussi apprécié cette expérience car elle m’a permis de réfléchir de nouveau à la manière dont nous vivons, souvent bien, parfois plus difficilement, nos relations avec notre bel-enfant respectif, chéri et moi-même. Et en entendant les personnes qui ont témoigné après moi, j’ai réalisé à quel point nous sommes une famille unie et avons de la chance de nous être mutuellement trouvés, avec nos petits défauts (minimes me concernant) et nos grandes qualités (bon d’accord, lui aussi).

Vous savez tout, désormais, de ma palpitante expérience. Et vous, cela vous est-il déjà arrivé de témoigner dans des émissions de radio ?

PS : Je décerne un carambar d’or à la perspicace lectrice qui m’a reconnue à la radio, et m’a envoyé un message pour savoir si oui ou non, c’était bien moi !

 

46 commentaires

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci à toi d’être une supportrice de cette qualité ! 😉

  • Lau

    Mais c’est génial !!! Le teasing de ouf en valait la peine ! Hâte de t’ecouter ce soir sur mon canap avec une petite binouse. Et bravo à toi d’avoir surmonté ta timidité 😘

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci !!! n’oublie pas les cacahuètes avec la bière 😉 (et oui, la timidité c’est un combat qui dure toute la vie !)

  • Virginie Neleditesapersonne

    Maaaais j’ai tellement ri ! Quel récit, je suis fan !! Si ça peut te rassurer j’ai à peu près les mêmes réactions au stress, de la préparation de salon avec pour tout public le chat et la photo de Biquet ; la série d’excuses improbables pour y échapper au dernier moment, l’effet laxatif immédiat… Je m’en vais de ce pas écouter cette intervention (parce que pour l’instant je me suis contenté de rire comme une baleine en lisant ton article au lieu de me mettre au boulot). Tant mieux si mes quelques conseils SEO ont porté leurs fruits alors, tu crois que je peux te mettre dans mes références pro du coup ?!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Oui je me doute que tu as un peu le même rapport à la prise de parole en public que moi, ça se sent dans tes écrits. Je me sens donc pleinement comprise par toi 😀
      Carrément, vas-y ! C’est que ça me sert pour le boulot aussi, tous ces conseils 😉

    • Virginie Neleditesapersonne

      J’ai donc écouté ta prestation, le trac est insoupçonnable quand on t’écoute ! Bravo !! Prochaine étape, le plateau de TV ! Pas DALS par contre, ça m’est réservé. Même si je crois que Maman Lempicka est sur le coup aussi ^^ 😉

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merciiii ! 😀 (je souris toutes dents dehors)
      DALS, c’est pas moi qui te ferai de la concurrence : j’ai le plus grand mal à coordonner le haut et le bas de mon corps. Mais je t’admirerais avec joie, sagement assise sur les gradins, virevolter avec Maman Lempicka (en lui faisant des croche-pieds discrets) !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Marie ! Il faut parfois se faire un peu violence, même si je n’aime pas cette expression, tout du moins aller un peu au-delà de sa zone de confort 🙂

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Rhooooo, t’es trop gentille ! C’est l’avantage d’être timide : on ne laisse pas trop de place à l’impro 🙂

  • Grm

    Quel plaisir de découvrir ta voix et bravo pour tout le chemin parcouru pour vivre la réalité de ce que tu dis sur RTL! 👍👏👏🥰🥰

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Grm 🙂 Ca me fait toujours bizarre d’entendre ma voix. J’aurais adoré avoir une voix grave style Fanny Ardant (une actrice française), et je ne m’entends pas du tout comme à la radio. Mais je crois que c’est courant comme ressenti !

  • Maman Lempicka

    Tu m’étonnes que tu aies frétillé, il était truculent cet article, à la hauteur de ta prestation d’ailleurs! Je vais m’inspirer de tes techniques Jacqueline et Michel pour mon oral, je les trouve hyper pragmatiques! Merci pour les nombreux hommages à mon auguste personne, tout aussi auguste que la tienne désormais 😉

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Je pense que ton augustesse est au-delà de la mienne vu que tu es reprise par la presse étrangère 😉
      En fait tu as remarqué ? Les gens qui n’ont rien d’intéressant à dire ouvrent toujours leur large bec, alors que ceux qui pensent des choses pertinentes sont plus dans la retenue. Ou alors, c’est un effet de l’âge : les Jacqueline et René (et Michel) sont plus âgés, et hésitent moins à s’affirmer. En cela, ils sont inspirants.

    • Maman Lempicka

      J’en parlais justement avec meilleure cop 2 cette semaine. Je disais que les gens sensés débattent très peu sur les réseaux, et du coup, on n’entend souvent ceux qui n’ont rien d’intelligent à dire.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Oui, les ploucs monopolisent la parole, c’est insupportable. Il est temps que nous parlions à notre tour ! 😀

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Charlotte !!! En fait tout s’est passé très vite, je n’ai pas trop eu le temps de gamberger et c’était très bien. Mais oui, je suis contente d’avoir sauté le pas !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Je n’ai pas chanté, hein, donc la performance vocale est mesurée 😉 Merci !!!

  • Viviane

    Ah ! Moi aussi j’ai causé dans le poste, dans la matinale d’Europe 1 et à 6h30 du matin.
    En pyjama donc, mais à la radio c’est invisible 🙂

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Il y a donc des VIP dans mes lecteurs !
      Tu sais que je me suis maquillée avant ? Non mais c’est grave, hein, genre je passais à la télé !
      et de quoi que t’as donc causé ?

    • Viviane

      Des pressions exercées par le laboratoire Servier sur la presse médicale, c’était très sérieux.
      Cela m’a valu d’être contactée par Libération, à qui Servier a fait un procès, de passer une demie journée à la 17è chambre de Paris en compagnie du Dr Irène Frachon, celle qui a révélé le scandale du Médiator ^^

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Ah oui, toi c’est du sérieux ! l’impact est un peu plus profond 😀

  • MamanDe4

    Bravo ! Et c’est pas facile de passer à la radio ! Quand j’étais étudiante j’avais essayé’ de présenter le journal d’une radio locale. Échec cuisant cet après moules essais je n’avais pas la voix pour !
    Et bravo d’avoir osé !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      En écoutant la radio, je me rends compte à quel point c’est difficile : il ne faut ni blanc, ni hésitation, l’absence de communication visuelle rend tout cela très compliqué ! Bravo à toi d’avoir testé ce métier ! A chacun ses charismes 🙂

  • Alwin14

    Et voilà, tu es passée de la case « blogueuse influente » à la case « bonne cliente » : je suis au regret de t’annoncer que ton heure de gloire n’a sûrement pas fini de sonner et que certains journalistes opportunistes – ceux-là même dont je fais partie – te contacteront certainement très vite pour d’autres propositions du même genre ! Peut-être même qu’une maison d’édition te fera bientôt de l’oeil pour t’inviter à rédiger une méthode de gestion approximative des familles recomposées ! 😉 Trêve de plaisanterie, je suis hautement frustrée : figure-toi que cette émission a un partenariat avec le magazine Maxi, mon employeur principal. La rubrique Psycho que je rédige constitue la moitié des émissions réalisées dans « On est fait pour s’entendre » : tu aurais pu être MA témoin, ça aurait été rigolo ! 🙂

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Ah ah ! j’aurais donc posé le pied sur la première marche de l’escalier qui mène à la célébrité (et à la cocaïne ?) ?
      trop drôle cette coïncidence. Si tu as besoin de mon brillant témoignage un jour, tu sais où me trouver ! 😀 Je ne connaissais pas l’émission avant, mais il y a des thématiques intéressantes. Le seul reproche que je ferais, c’est les coupures pubs !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci, tu es adorable ! J’en rigole maintenant, tellement j’ai eu l’impression de me préparer pour un gros challenge pro, c’était un peu excessif 😀 en même temps c’est très révélateur de ma personnalité, et rien que pour cela, c’était intéressant !

  • 3kleinegrenouilles

    Bravo ! Après un tel article, j’ai forcément écouté ta prestation (en passant directement à la 9ème minute…). Belle voix posée, réflexions pertinentes, l’idéal pour un témoignage.
    Moi aussi, j’ai déjà eu mon heure de gloire à la radio et à la télé ! Et en allemand en plus ! J’ai été interviewée par une journaliste, amie de mes beaux-parents, qui faisait un reportage sur le PACS en France. Quand je me suis écoutée, j’ai remarqué toutes mes fautes de grammaire et de prononciation et ça m’a énervée. Mais il paraît que j’ai un accent léger et très mignon en allemand. Puis, par rapport à des travaux dans l’école de mon fils, un journaliste de la télé du nord de l’Allemagne est venu interviewer des parents. Je passais et j’ai donc été interviewée et filmée. 4 secondes au JT le soir même, la consécration !
    Je retourne bosser en attendant que la gloire sonne à ma porte…

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      J’ai bien fait attention à ne pas dire « au jour d’aujourd’hui » et « donc » ou « en fait » à chaque phrase, comme me l’avait recommandé Maman Lempicka 😉 Mon mari m’a dit que je faisais un peu bonne élève mais c’est parce qu’il était jaloux 😀
      Donc toi aussi tu es VIP ? je le savais ! Faire une interview en allemand, c’est encore un autre challenge, bravo !

    • 3kleinegrenouilles

      Mais le prochain challenge est d’être interviewée pour mes qualités de blogueuse…. On verra bien si ça arrive un jour.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Pourquoi t’arrêterais-tu alors que tu files déjà sur les rails du succès ?! 😀

  • Marcounet

    J’ai trouvé, ce matin au saut du lit, l’alerte « nouveau message de Marie PRGR à lire tout de suite maintenant séance tenante » sur mon beau téléphone tout neuf.
    (Car oui, j’ai cédé à la tentation. Je suis passé de mon vieux coucou à clapet à un smartphone. Pour ceux qui me connaissent, on est quelque part entre la victoire de l’ASM en finale du top 14 et les premiers pas de l’homme sur la lune. Mais laissons là ces considérations bassement matérialistes.)
    Je me suis donc bidonné comme une baleine pendant dix bonnes minutes alors que les chats hurlaient de désespoir devant des gamelles désespérément vides. 1) Les chats, c’est comme les gamins : tant qu’ils crient, c’est qu’ils sont en vie. 2) Ça leur apprendra à venir me piétiner la binette avec leurs pattes sales et glacées au milieu de la nuit. Je n’ai toutefois pas encore eu le temps d’écouter ta voix mélodieuse mais je compte y remédier ce soir ou demain.

    • Marcounet

      Peux-tu corriger deux fautes de frappe : il ne faut pas de point entre « quelque » et « part » et il s’agit de « leurs » pattes et non de celles des gens qui me liront. Gros bisous.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      j’en ai même corrigé une troisième 😱 mais je ne te dirai pas où.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Tu as cédé à la tentation… Âme faible que tu es (je rigole. un smartphone, c’est génial, même si c’est dangereux).
      En te lisant, je ne suis pas certaine qu’il y ait des avantages à avoir un chat par rapport à un enfant ? Les miens ne me réveillent plus la nuit, figure-toi !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Oui j’avoue que c’était drôle ! Bonne écoute 🙂 (la fille qui réagit avec une semaine de retard, ahem, bref)

  • 3 enfants en 3ans

    « Il n’y a pas d’obligation d’aimer » : c’est marrant, mais il m’est arrivé de le dire à mes enfants… Ils sont obligés de cohabiter, de trouver des moyens de vivre ensemble, mais l’amour c’est un bonus.
    Même dans une fratrie ou les enfants ont les mêmes parents, on ne peut forcer les frères et sœurs à s’aimer.Nier cette vérité ajoute encore je pense aux ressentiments entre eux de certains frères/sœurs devenus adultes
    Ton témoignage est top de chez top !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci 🙂
      Oui je crois que c’est important que ce soit clairement dit. Même si on peut regretter que l’amour ne soit pas automatique : j’aimerais qu’avec mon beau-fils ce soit plus évident. Mais c’est ainsi, et les choses peuvent évoluer, même dans longtemps. On demande déjà beaucoup de choses aux enfants du divorce ! L’âge adulte nous réserve sans doute de belles surprises 🙂

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :