anniversaire enfant 7 ans
marmots

L’anniversaire

Alors Chaton a eu 7 ans cette année. L’an dernier, son anniversaire est tombé durant le premier confinement : pas de fiesta au programme. Et cette année, rebelote : reconfinement. Il commençait à l’avoir un peu mauvaise quand même, et je lui ai donc promis d’organiser une fête au mois de juin. Voilà, c’était ce week-end. Et j’ai survécu. J’ai géré ça de main de maître (évidemment). 

Tu noteras que ma régularité à commenter les anniversaires de mes enfants est assez inégale, puisque la dernière fois remonte à trois ans, dans cet article là. Et hop, je te refourgue un vieil article à découvrir. Il s’agissait du même enfant, d’ailleurs. Non, ce n’est pas parce que je le préfère, mais Poupette est grande et ne fête plus ses anniversaires entre copines, ce n’est pas trop le truc de Loulou et Lapin est encore un peu petit, et puis de toute façon, il est de fin d’année, le moment où tu n’as pas vraiment envie de fêter les anniversaires. Ben ouais je sais, fallait que la petite graine se plante plus tard, que veux-tu mon chéri, c’est toi qui a choisi d’être conçu à cette période de l’année. Fallait compter. Qu’est-ce que tu dis ?… C’est pas mon problème si tu ne savais pas compter in utero.

Bon, bref, donc depuis quelques semaines, je vois fleurir sur les réseaux sociaux des préparatifs d’anniversaire tout à fait époustouflants. Chapeau, les filles. Jusqu’à ma cousine qui fait des gâteaux qui me donnent envie de lui filer des claques à cette petite impertinente, alors qu’elle a 4 enfants (mais 10 ans de moins que moi) (la garce). Je sais qui embaucher le jour où j’aurais le budget pour une birthday-planner. Quinze jours avant le sien, Chaton était invité à l’anniversaire d’un de ses meilleurs copains. Il en est revenu enthousiasmé avec un chaudron, des parchemins, un petit pot de crottes de nez de licornes, sa photo dans la gazette des sorciers : c’était thème Harry Potter cette fois, et la maman avait tout donné. Waouh ! Mazette, je me faisais un petit chiffrage horaire dans ma tête, et je voyais déjà que c’était far far away de mes possibilités. J’admirais totalement, et en même temps j’étais bien embêtée parce que je n’avais pas l’intention d’envisager d’essayer de me hisser à son niveau : on choisit ses combats, rappelle-toi, c’est mon mantra ikigaï toltèque à moi, dans le domaine de la parentalité.

Donc bon, je me creusais vaguement la tête pour savoir ce que je pourrais bien faire de la meute durant trois heures. Trois heures, c’est court quand tu lis un bon bouquin, mais c’est atrocement long quand tu as la responsabilité de sept gnomes – les tiens inclus.

Je suis donc partie sur un postulat résolument optimiste :

1/ il fera beau, on ira au parc
2/ il n’y aura pas trop de monde au parc et je ne perdrai aucun enfant, du moins pas les miens
3/ ils vont tous très bien s’amuser. Si.

Cette année, Chaton n’a pas voulu inviter de filles, le saligaud. J’ai bien tenté de faire pression pour féminiser l’assistance, mais non, il ne voulait pas. Après l’avoir traité de masculiniste toxique, et menacé de lancer un hashtag vengeur #allmendèslecp, j’ai obtempéré. Après tout, c’est son anniversaire, pas le mien. Moi non plus, je n’invite pas de copains à mon anniversaire, remarque. 

Sept gnomes de sexe mâle, tu vois le tableau (ouais, je sais, les garçons les filles c’est pareil bla bla bla la société le patriarcat, bla bla bla : NON, j’ai déjà fait des anniversaires à sept filles et c’était pas pareil). Alors chez moi, la base c’est : jamais, jamais, jamais d’anniversaire à la maison. JAMAIS. Un anniversaire, cela se fait toujours dehors. Est-ce que tu aurais l’idée d’inviter sept labradors dans ton salon ? Non, bien évidemment : c’est pareil pour les enfants. Nous avons donc donné rendez-vous DIRECTEMENT aux parents au parc du tennis (celui des marrons). Pourquoi le parc du tennis ? Parce que dans le parc du tennis, IL Y A UNE BORNE à EAU. Tu me vois venir.

J’avais établi un programme d’activités très chiadé, tu n’as qu’à voir :

1/ emmener une baballe pour qu’ils courent après la baballe.
2/ emmener des pistolets à eau.
3/ faire confiance à leur génie pour gratter la terre, trouver des cailloux et jardiner un peu tout ça à leur manière.
4/ emmener de quoi faire des bulles géantes, idée de dernière minute qui a pris corps grâce à la livraison express en soirée d’Amazon, kkkkkssssss, la honte sur moi jusqu’à la 36e génération.

Chaton tenait expressément à avoir une piñata. Car, à l’anniversaire de Noémie où il était invité, Noémie qui a des lunettes et qui est très intelligente (Noémie qui est sympa, surtout, et invite donc des garçons, ELLE), il y avait une piñata. Et cette piñata fut une révélation pour Chaton. Bien entendu, la maman de Noémie avait fait la piñata de ses blanches mains. Chaton voulait donc une piñata en forme de bateau pirate, il comptait naïvement sur mon talent -quel innocent-  (c’est touchant la confiance des enfants, non ?) mais il est vite revenu à la réalité en voyant ma mine, et nous avons convenu tous les deux que celle que je trouverais à Monoprix, n’importe laquelle, ferait parfaitement le job. J’y ai donc fait un petit tour (il y a tout chez Monoprix, c’est le nec plus ultra du shopping pour moi) pour acheter deux ou trois conneries, des masques qu’on met sur les yeux et non plus sur le nez, des petits bidules à donner aux enfants, et la piñata : un espèce de poney tricolore dont Chaton m’a dit plus tard, « mais Maman c’est un lama voyons« .

Pinata, âne Couleur Unique Kimplay - Monoprix.fr
Voilà, celui-là même.

Et le jour J, nous sommes partis en avance pour sécuriser la zone située entre les trois marronniers du parc. Un gars était assis là à chiller tranquille, le dos appuyé contre MON arbre. Je lui ai décoché un regard fielleux, et j’ai commencé ostensiblement à accrocher ma banderole

J O Y E U X  A N N I V E R S A I R E !

avec la pelote de ficelle en popypropylène de 120m faite en France achetée à Bricorama, en même temps qu’un petit niveau à bulles, car mon mari a une grosse boite à outils mais pas de niveau à bulles, et après on s’engueule quand on plante des cadres dans le mur car il me dit « c’est pas droit » et je lui dis « mais si, prends le niveau à bulles » et il répond « mais j’en ai pas », alors je réponds « mais comment tu peux dire que c’est pas droit alors, on va pas les planter au doigt mouillé ces clous« , et on se dispute et je pars en lui disant « débrouille toi après tout puisque tu sais tout si bien faire », et je boude un peu. Bref, J’ai accroché les masques, la piñata, le ballon doré en forme de 7, et mis des petites couvertures par terre. Le gars adossé à mon marronnier a compris le message subtil que je lui adressais, et il a décanillé presto. Puis nous avons attendu. Chaton courait partout et venait me voir toutes les 32 secondes pour me demander « Alors, ils arrivent ? Alors, ils sont là ? Alors, tu les vois ? »

Et puis ils sont arrivés. Gilbert, Axel, Roberto, Paulo et Gabriel. 

western

à 14h30 piles, déposés par des parents ravis d’apprendre que cela durait jusqu’à 17h30. Trois heures de folie sous la couette à ronfler, les gars ! 14h31, les parents se volatilisent. 14h32, le club des Sept (avec Chaton et Lapin, qui était finalement généreusement invité par son frère) commence à vibrionner dans tous les sens. Et moi, rien qu’à les voir, je sens la fatigue poindre à l’horizon.

Ah ! parce que oui, je ne vous ai pas dit. Naturellement, nous devions être à deux pour gérer cet anniversaire : moi et le géniteur de cet enfant. Je lui avais dit : « moi, je m’occupe de la logistique. Toi, tu prends en charge l’animation »« Bien sûr ma chérie » m’avait-il répondu. Sauf que le matin fatidique, il s’est volatilisé pour retourner travailler à l’insu de son plein gré. Il connait le tarif : un bijou. Heureusement, Loulou (15 ans désormais) est venu jouer le rôle d’animateur de colo, et c’était très chouette de sa part.

Il est donc 14h37, les enfants jouent au ballon, mais Gabriel semble peu enthousiaste : il n’aime pas le foot. Afin de créer un esprit de cohésion, je sors mon arme secrète : les pistolets à eau. Cris de joie, cavalcade effrénée vers la borne à eau pour les remplir, et début des batailles d’eau.

14H43 : dans l’euphorie de la bataille, Gilbert fonce tête baissée dans un arbre à la faveur d’une esquive de Roberto. Aïe, il a l’air sonné et s’assied sans bouger dans un coin. Ça va ? lui dis-je. Non, ça va pas très bien répond-il. Tu vois bien ? Pas trop, je vois l’herbe verte, puis grise. Bigre. Fais-voir tes yeux. Je fais comme Dr House, j’allume la lumière de mon portable pour voir si ses pupilles contractent. Manque de pot, Gilbert a les yeux tellement foncés que je vois que dalle (à moins que ce soit ma presbytie).  Bon je fais quoi, j’appelle les pompiers ou les parents ? Non, les parents d’abord. Finalement, une fois ses parents là, et une fois annoncé que l’on va s’occuper de la piñata, le trauma crânien de Gilbert se résorbe miraculeusement. Ouf. Je le savais, j’aurais du faire médecine, j’ai un don pour soigner les enfants.

15h13 : l’activité phare de l’après-midi est achevée et le lama multicolore gît, éventré. Les garçons se sont bien gentiment partagé les bonbons et les pièces d’or (Notons quand même que Chaton s’est fait un petit paquet plus rondelet que les autres, mais bon). Il ont déballé tous les malabars et se sont collé des tatouages sur la figure. Il reste deux heures et quart à tenir. 

15h17 :  Allez, on souffle les bougies ! et on mange le gâteau : un marbré au chocolat que j’ai eu la décence de faire, mais qui n’est pas forcément meilleur qu’un Savane. On ne peut juste pas allumer les bougies à cause du vent, mais on fait comme si. Axel n’aime pas les gâteaux au chocolat. Paulo n’aime pas le jus de fruits. Gabriel ne veut ni manger, ni boire. Et maintenant, les cadeaux ! les cadeaux ! Le mien d’abord, non le mien ! disent-ils tous en même temps. On déballe, on remercie, Chaton a été bien gâté et sourit de toutes ses dents manquantes. Mais Roberto, toujours très en forme, a envie de retourner jouer au pistolet à eau. Décidément j’ai eu raison de ne pas trop en faire sur l’aspect nourriture. L’année prochaine, je descends encore mes exigences d’un cran, il y aura des galettes Saint-Michel.

Ils sont maintenant tous en train de courir en s’aspergeant d’eau. Bien, très bien. J’en profite pour monter les bacs à bulles géantes. Paulo et Axel se pointent comme par enchantement et veulent essayer. Mais forcément, Roberto et Chaton qui se poursuivent en se pistolétant, shootent malencontreusement dans les bacs puis visent dans le liquide à bulles. « Arrêtez » braillai-je, « vous allez diluer le savon et ça ne marchera plus ». Il faut dire qu’elles sont chouettes, ces bulles, énormes, molles et irisées. Ah ah ! les autres parents qui passent sont épatés et leurs gosses bavent de jalousie devant ce super anniversaire que je gère la fougère. 

Oh là, mais qu’est-ce qui se passe là-bas ? il semblerait que Loulou se soit lancé avec enthousiasme dans la bataille d’eau, sauf qu’il vide des baquets de flotte sur la tête des petits. « Hi hi hi, je suis tout mouillé » vient chouiner l’un des sept nains. Ah, ben oui, c’est le principe de la bataille d’eau, mon petit. Me signes-tu un consentement éclairé pour que je t’ôte ce t-shirt trempé afin que tu ne contractes point une pneumonie ? Puis-je me permettre ce geste intrusif sur ta personne ? Promis, tu ne me colleras pas un procès au train ? Bon.

Roberto arrive en faisant tournoyer son t-shirt au-dessus de sa tête et le balance comme ça, en hurlant, puis jette ses chaussettes de la même manière. Il repart à fond de train rejoindre Paulo et Gabriel, tous survoltés. Mais que font-ils ? Ils tirent de la flotte sur des passants. Mon Dieu, mes enfants et leurs amis sont en train de se conduire comme du gibier de potence, et ils poursuivent deux filles qu’ils bombardent d’eau froide, au secours, la féministe que je suis ne peux contempler ce spectacle sans réagir énergiquement, remarque elles poussent des cris perçants mais reviennent dans les parages rapidement, ça les amuse ou pas ? je sais pas trop, alors je cours mais comme ils sont sept et moi une, ben c’est pas facile forcément ils sont partout à la fois, ils rient de manière diabolique, et il est 17h06, mon Dieu encore 24 minutes, ayez pitié de moi dans votre grande miséricorde, non n’arrosez pas la mamie PAS LA MAMIE LES ENFANTS allez hop je les confisque les pistolets à eau, mais donne-moi ce pistolet à eau Roberto, DONNE LE MOI JE TE DIS, TOUS LES PISTOLETS A EAU IM-ME-DIA-TE-MENT CA SUFFIT MAINTENANT NON MAIS !

Le temps de confisquer tous les pistolets, il était bien 17h13 et j’ai commencé à plier bagages. J’ai été sauvée par l’orage qui arrivait à vive allure. J’ai rassemblé tous les mouflets, deux parents fantastiques sont arrivés quelques minutes en avance et nous avons mené la troupe des nains dégoulinants à demi à poil, leur t-shirt trempé sur le bras, vers la sortie du parc, où les derniers parents arrivaient avec la pluie.

C’ÉTAIT TROP GENIAL MON ANNIVERSAIRE MAMAN ! m’a dit Chaton, et c’est bien tout ce qui compte. 

 

Il faut absolument que tout le monde le sache ! je partage :

28 commentaires

  • Virg

    Ici pareil, deux anniv de suite confinés pour la petiote, alors j’ai essayé de rendre le reste plus féérique, déguisement, gâteau super beau (à 4 ans, ils sont hyper indulgents et ont beaucoup d’imagination, je te passe ma Première avec le stylo alimentaire et la pâte à sucre) et plein de cadeaux (les trucs inratables à cet âge là, pâte à modeler, nouveaux feutres, nouvelle peinture, corde à sauter, yo-yo etc. le tout étant qu’il y en ait plein 😉 ) et surtout pour une fois ne pas travailler, prendre un jour à passer avec elle… et elle a kiffé son anniv, cadeau bonus, croisé le weekend précédent au parc, j’ai lancé une invitation de dernière minute à un de ses copains de l’école. Du coup, le temps de faire tout ça, de faire visiter TOUTE sa chambre à son copain, l’aprèm est passé vite. ouf !
    J’ai aussi fait l’anniv de la petite soeur de mon mari, je ne sais plus l’âge qu’elles avaient, genre primaire. Les filles, ok, c’est autre chose mais c’est chaud aussi 😉 j’avais prévu plein d’idées, le tout étant d’en avoir une sous le coude prête dès que le soufflet retombe, et ça a marché. En revanche, je t’admire d’avoir parié sur la météo, tu as eu chaud aux fesses sur ce coup !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Il s’en est fallu de peu que nous ne fussions douchés en effet !
      C’est une chouette idée de passer une journée complète avec son enfant. J’y penserai pour une prochaine session !
      les gâteaux en pâte à sucre, ça me fait très envie en les voyant mais ça me fatigue à l’avance de les faire !

  • Marjorie

    Pwalala c’est fou c’est comme si j’y étais, je ressens tout, la fatigue, l’angoisse, le stress, c’est merveilleux xD L’anniversaire de ma fille est dans 3 semaines et je sais toujours pas quoi faire, j’ai pas hâte du tout (enfin la mienne n’a jamais participé à un anniversaire à elle ou a quelqu’un d’autre donc au moins elle a pas d’attente). En tout cas je prend note de ne pas faire de fête au parc, je n’y survivrai pas mdr.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      la pêche à la ligne est un truc sympa aussi ! le chambouletout, les petits jeux de kermesse, et une bonne vieille chasse aux trésors 🙂 Bon courage et bons préparatifs !

  • Latmospherique

    Tu as le chic de me faire mourir de rire!!!
    J’ai échappé à deux anniversaires – en fin de compte Miss Virus n’a pas que des défauts. Mais bon l’année prochaine il va falloir être inventif, il aura 9 ans. Je sens poindre l’idée d’un ciné, sauf si en février il fait un temps de rêve.
    3h c’est du courage. Tu peux être fière de toi!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Marie 🙂
      Oui une option ciné-crêpe est plutôt sympa ! Si tu as d’autres idées d’anniversaire pour enfant né en hiver, je prends !

  • Camille Lécuroux

    J’en ai encore mal au ventre tellement j’ai ri 🤣🤣🤣. Les gens qui mangent à la cantine à côté de moi me prennent pour une folle! Je n’ai pas encore expérimenté le goûter d’anniversaire, ça me pend au nez et je ne suis pas pressée… Merci!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci ma Camillette ! tu n’y couperas pas en effet, profite de ta tranquillité… gros bisous

  • Aline

    Ton texte est Génial (non, le mot n’est pas trop fort, ne me remercie pas 😉 !) j’en pleure de rire.
    c’est exactement mon récent ressenti sur des situations similaires vécues.
    MERCI

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci, je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à galérer durant les anniversaires d’enfant !

  • Grm

    Rien de tel que de pouvoir s’asperger, se mouiller… après est-ce que les mamans étaient toutes enchantées de récupérer leur mouflet détrempé?!?
    Tu as encore un bel avenir devant toi… combien d’anniversaires à organiser? à vivre avec grand bonheur, mais surtout celui de tes petits! 🤔😉😅🥰😍🎁🎉🎊

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      J’avais prévenu de les habiller avec des vêtements qui ne craignent rien, et j’avais des draps de bain, ! Je tenterai de me renouveler pour les prochaines éditions avec des activités moins humides 🙂

  • Annie CB

    Je suis sortie des anniversaires à organiser mais j’avoue que je me suis éclatée à le faire. Ma moitié et moi formons une assez bonne équipe de GO de chasse au trésor diverse et j’adore fabriquer des trucs de récup donc bon. Les enfants ont aussi beaucoup d’imagination alors ils y croyaient à ces rôles et c’est d’un drôle ! C’était plus facile pour les filles d’été que les garçons d’hiver mais j’ai en mémoire 10 petits mecs cherchant dans toute la résidence des figures pokemon (en janvier), figures découpées dans les magazines de pub de Noël, et me demandant ensuite s’ils pouvaient les garder ^_^ bah aucun souci en fait !
    Allez tu as encore de belles années de rigolade avec chaton !!!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      je peux t’embaucher pour les 10 prochaines années ? Tu m’as l’air très au point 😉

  • maman délire

    ahhh tu m’as rappelé des souvenirs !! et également que celui du mien est dans … 2 jours, vu que son anniversaire est aujourd’hui !! j’avoue, moi j’ai 2 choses en ma faveur : le fait d’avoir sur me débrouiller pour que mon fils naisse un 25 juin, ce qui niveau conditions météo est souvent optimum. et 2… avoir un jardin.. et même une piscine. ça aide. enfin la piscine pas tout de suite, car quand il était plus jeune on ne voulait pas avoir 6 bambins dans l’eau, surtout quand ils ne savaient pas nager ! mais plus grand, j’avoue que ça aidait bien a les occuper. ( si tant est que tu sois munie de boule quies !) un truc qui marchait bien chez nous : la partie de 1/2/3 soleil, avec mon mari au bout, armé du tuyau d’arrosage pour ceux qui bougeaient ! sinon on avait fait un circuit de billes ou de petites voitures. mais 3h, c’était très bien ! je compatis pour les mamans qui doivent faire ça en intérieur… je me rappelle aussi cette copine qui organisait tout, et donc le conjoint se barrait à la pêche, parce que « c’était pas son truc » ça me mettait hors de moi, elle, elle acceptait… ils sont séparés, mais c’est lui qui est parti… bref. aujourd’hui le mien a 13 ans !!!!! au secours. on aura 4 copains dimanche, qu’on emmène dans une structure avec des trampolines géant, à l’intérieur. vu que la météo est cette fois moyenne. la première fois en 13 ans, on va pas râler. bon j’arrête de raconter ma vie, bisesssss !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Mais voilà une idée d’article excellente pour ton blog ! non ? Oui les parents qui font ça en appartement on un sacré courage 🙂 ou beaucoup de génie créatif. Je pense que le cas que tu décris pour ton amie doit être hélas bien courant, comme si nous on aimait se faire hurler dans les oreilles trois heures d’affilée, non mais allo quoi :-/

  • Maman Lempicka

    Merci pour cette tranche de vie de mère savoureuse. Je hais les anniversaires des mômes. Je bénis le covid de ce côté. Pour m’épargner toutes tes aventures, je fais à l’extérieur moi aussi, mais avec le minimum à gérer: bowling c’est très bien. Ou goûter-ciné.
    Autant te dire que les anniv à thème avec déco assortie me passent…très, très loin au dessus 😄

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      goûter ciné pour Lapin cet hiver, c’est noté, merci. Et bowling au printemps prochain (ou alors goûter macDo, le truc que j’ai toujours vilipendé mais maintenant, je comprends)

  • Stéphanie

    Ahaha je suis morte de rire, j’adore te lire, surtout que je m’y colle demain. Tu sais moi j’organise des anniversaires pour les autres, mais en terme de stress c’est tout pareil.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      tu ne voudrais pas faire des formations pour apprendre aux parents à gérer des anniversaires ? 🙂

  • Marcounet

    La jeunesse est une chose merveilleuse. Qu’il est triste de la laisser gâcher par les enfants !

    Rassure-moi : la mamie que tu as sauvée d’une douche impromptue n’a pas essayé de te refiler une pomme ? Parce qu’une femme seule entourée par sept nains qui reçoit la visite d’une mamie, ça me rappelle quelque chose…

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      avec tout ce qu’elle s’est pris dans la tête, tu penses bien qu’elle n’a même pas essayé : il faut bien choisir ses nains, c’est le secret !

  • Ariel

    Bonjour,

    Je vous lis régulièrement sans jamais oser commenter.
    Mais là j’ai tellement ri qu’il fallait que je laisse un petit mot. C’est très bien raconté, on vit cet anniversaire avec vous!
    Et ça me donne des idées pour les 5 ans de numéro 1 dans 2 mois, merci 😉

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Ah mais quel bonheur de lire une lectrice de l’ombre ! mais osez, osez donc, les gens sont plutôt sympas par ici ! et bon courage pour l’anniversaire à venir 😉

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :