mouettes-plage-mer-vacances-lecture-manifesto-papeterie tsubaki
au fil des jours

Je suis venue vous dire, que je m’en vais…

Juste pour les vacances, calmez-vous, juste pour les vacances !
Demain, je pars… Enfin, si j’ai réussi à finir tout le boulot que j’ai à faire avant. Mais en théorie : je pars. Je fais partie du camp des juillettistes. C’est trop bien de partir en juillet.

D’abord, parce qu’à cause du réchauffement climatique, ou du refroidissement, on ne sait plus trop, il fait beau du 20 juin au 29 juillet uniquement. L’automne commence le premier août désormais. Vous ne saviez pas ? Mince alors, pas de bol. Donc moi, je pars vraiment en été. Mais je vous raconterai comment c’était, promis.

Ensuite parce que quand je reviens, Paris est désert, et ce sont encore plus les vacances qu’en juillet, même si je travaille. À moi le boulevard Saint-Germain, les Parisiens détendus (parce qu’en fait ce ne sont pas des Parisiens, ce sont des touristes), les terrasses sous les platanes, presque comme en Provence.

Comme il faut bien une justice en ce bas monde, la contrepartie de ces vacances, c’est que je vais m’enquiller 6 heures de route avec 50% des enfants. Ben oui, nous n’avons pas de grosse voiture familiale, nous avons décrété que c’était un investissement inutile pour ne servir que quelques fois par an. Nous partons donc à deux voitures. C’est mal, mais nous ne sommes pas Bill Gates et n’avons pas les moyens de nous offrir le luxe inouï de billets de train en famille, désormais aussi chers que du caviar. Et puis de toute façon, on se ferait défenestrer par nos voisins de wagon, à cause de qui vous savez et de ses brillantes inventions.

Donc, il va falloir occuper l’énergumène dont je serai chargée. Je pense qu’on va tirer à la courte paille pour choisir qui ira avec qui. Mais que ce soit Chaton ou Lapin (les grands ayant passé l’âge de demander « quand est-ce-qu’on arriiiive ?» dès la porte du garage franchie), il va falloir les occuper.
Je tenterai donc l’exploit digne d’un triathlon de 1/ conduire, tout en 2/ filant des biscuits et des compotes et en 3/ racontant des histoires mais aussi en 4/ faisant des petits câlinous, et en 5/ ramassant les jouets tombés à terre, le coude tordu derrière mon siège, le tout assistée de mon fidèle homme de main, Poupette.

Je tenterai également de juguler les pulsions de meurtre et autres tentatives d’abandon sur aire d’autoroute qui ne manqueront pas de me traverser l’esprit.

Je penserai à vous, au cours de ces jours de « repos », passés en compagnie des enfants. Jour et nuit. Peut-on vraiment parler de vacances, en fait ? Je vais essayer de les ramener vivants, en espérant que nulle marque au charbon ardent (de barbecue), nul point de suture (à coup de pelle de jardinage), nulle piqûre d’oursin ou de méduse n’ornera leur peau de soie. Souhaitez-moi bonne chance.

Que vais-je faire pendant mes vacances ? Lire des piles de romans ?

Oui, j’en ai déjà emprunté quelques-uns à la bibliothèque. A ce propos, je vous recommande « la papeterie Tsubaki » de Ito Ogawa (ou Ogawa Ito, mince, je ne sais plus), un très joli roman japonais, qui conte les aventures d’une jeune femme calligraphe et écrivain public, ses rencontres, les amitiés qu’elle lie grâce aux missives qu’elle écrit pour les autres… un roman délicat comme un cerisier du Japon en fleurs, pour rester dans le thème. Et également, Manifesto, de Leonor de Recondo, un adieu au père, dans la chaleur du sud, et une conversation imaginaire avec Hemingway… Beau, vibrant et chaud. L’an dernier à la même époque, je vous avais recommandé une liste de bouquins. Si vous ne les avez pas tous lus, vous pouvez vous en inspirer pour votre play-livres de l’été.

mouettes-plage-mer-vacances-lecture-manifesto-papeterie tsubaki mouettes-plage-mer-vacances-lecture-manifesto-papeterie tsubaki

Sinon, je vais aussi me mettre les pieds sous la table, et dans l’eau, les deux en même temps si je peux, avec un verre de rosé entre les doigts, voire même un Spritz avec quelques glaçons tintinnabulants. Et un grand chapeau de paille aux larges bords sur la tête. Et une revue futile entre les mains.

Je me ressourcerai face aux éléments afin de puiser dans leur beauté sauvage un souffle digne de celui qui inspira Chateaubriand, ou Rousseau. Rien que cela. Contempler la mer, chercher des coquillages, de jolis cailloux, prononcer des phrases qui passeront à la postérité, telles que :

« oui mon chéri il est beau ton château » (le « mon chéri » ne désignant pas forcément un enfant),
« viens là, que je te remette de la crème solaire »,
« ne partez pas trop loin »,
« d’accord mais tu rentres pour 18H »,
« ne touche pas à ces plantes s’il te plaît »,
« bière ou rosé pour l’apéro ? »,
« ARRÊTEZ de faire des oreilles de lapin à mamie, ça fait quatre fois que je reprends la photo ! »,
« non, vraiment, on ne montre pas ses fesses à l’église »,
« freine, attention, freine, FREINE JE TE DIS »,

et toutes ces petites choses.

Et à dans 3 semaines ! Hagarde ou reposée, l’avenir le dira. N’oubliez pas que mon blog reste ouvert jour et nuit. Venez-y entre amis, à la bonne franquette. Je vous bise.

mouettes-plage-mer-vacances-apéro-spritz-rose

32 commentaires

  • Grm

    Bonne chance!
    Ouiii… tu as de la chance: toute ta famille réunie, profites-en! Vis le moment présent comme un cadeau 💝🎁. Tu rentreras fatiguée, stressée, mais bronzée et surtout le cœur plein de souvenirs et d’anecdotes à nous raconter!
    BONNE CHANCE ET BELLES VACANCES 💖😍😘

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Suzanne ! Oui c’est sûr que les anecdotes, j’en ai déjà un paquet 😉 gros bisous !

  • Picou

    tu me donnes presque envie de partir en vacances en voiture, dis donc! Profites bien, te lire va me manquer pendant ce temps là (c’est pas donné à tout le monde d’arriver à caser mon mot préféré « tintinabuller » dans un article!)!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      C’est pour mieux revenir et écrire de beaux articles ! merci Picou, et bel été à toi aussi !

  • Latmospherique

    Courage pour la route! Ce sera vite oublié et profite de tes vacances. Pour moi c’est aout – obligé. Mais bon Paris se désemplit doucement à partir du 15 juillet je vais donc pouvoir en profiter aussi un peu.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Marie, finalement ce fut moins pire que dans mes craintes. Bon courage à toi pour ces dernières semaines de travail !

  • Madame Bobette

    Bonnes vacances la juillettiste 😉
    Cette année, on se paie le luxe du train nous concernant… Après avoir détester les multiples déplacements de mon homme, je les bénirais presque pour les points fidélité qui nous font voyager à prix très réduits cette année!!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Ah c’est sûr que c’est l’avantage de l’inconvénient ! bonnes vacances à toi aussi 🙂

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci beaucoup Charlotte ! ces vacances commencent très bien, on se régale 🙂

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      j’en rigole toujours après mais sur le coup je redoute toujours un peu ces voyages ! Et tu as raison, ce sont de beaux souvenirs 🙂

  • maman délire

    bonne vacances ma belle ! et n’hésite pas à enfermer lapin ou chaton dans le cabanon au fond du jardin de temps en temps pour pouvoir siroter ton rosé tranquille ( je précise à qui passerait par là qui ne me connait point que c’est de l’humour -noir- mais de l’humour quand même ) bon courage pour la route, j’ai quelques souvenirs sympa, moi qui est emménagé à 600 kms des grands parents quand mes petits avaient 1 et 3 ans, on en a fait des trajets !!
    je te rejoins aussi sur paris au mois d’août, quand j’étais parisienne, je prenais toujours mes vacances en juillet ! non seulement c’était un délice de déambuler dans paris, et en plus au boulot tout le monde était parti donc je ne glandais rien, c’était doublement les vacances en fait !!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci beauté ! Ah ah, je vois que nous avons la même analyse des vacances en juillet !
      en fait en vacances Chaton et Lapin sont si occupés à trimballer cailloux et bâtons qu’il n’est presque plus nécessaire de les enfermer. Ce sont des ruraux dans l’âme, pauvres petits gamins nés sur le bitume !

  • Pachamaman

    Partir à deux voitures… ah la bonne excuse pour un petit dernier ? 😃 juste une idée comme ça…
    Allez bonnes vacances ! Le seul moment qu’on attend vraiment depuis septembre 😍

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      L’idée m’a traversée l’esprit, mais finalement, ce sera non, définitivement 🙂 on commence tout juste à souffler !
      Merci, et à toi aussi, bonnes vacances !

  • Marcounet

    Savais-tu que les pleurs qu’on entend sur la chanson de Gainsbourg sont d’authentiques sanglots de Jane Birkin enregistrés un jour où Charlotte partait en colo ? La fratrie prend de l’âge et certains n’hésitent pas à évoquer leur trépas qu’ils qualifient de prochain, même si cette proximité se mesure en annees. Alors je dois dire que le titre m’a quelque peu inquiété.

    Mais puisque ta disparition ne sera que provisoire, je me réjouis d’ avance de ton retour et je te souhaite de bonnes vacances.

    PS : souvenir de vacances :
    Moi, du haut de mes cinq ans et demi : Pourquoi tu nous a mis au club Mickey ?
    Ma mère : pour ne pas vous avoir dans les pattes comme en ce moment.
    Une alternative morale à la solution de Maman Délire, en somme…

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Dis-donc elle était sensible Jane ! Nous on les colle au club Mickey dès qu’on peut, sans aucun scrupule, mais chut… je tiens à ma réputation… Demain c’est journée continue et on se frotte les mains d’avance !

  • Maman Lempicka

    Je sens que mon trajet ET mes vacances vont furieusement ressembler aux tiennes. A ta place, je serais sans pitié et refourguerais les deux plus jeunes au mari (pour le retour, parce que je présume que vous êtes arrivés). Après tout, c’est pas lui qui les a en charge la semaine le reste de l’année. Moi je dis, faut équilibrer. Ils seront parfaitement assortis à la couleur des sièges de SA voiture. Bon voyage, bonnes vacances, profitez bien!!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Oui, mais le souci c’est qu’on se séparer pour une semaine à mi-course et que j’hérite de Lapin. Je l’aurai donc forcément au retour à moins de l’abandonner / l’oublier en route. Je ne veux pas de problèmes avec la justice je vais le garder, finalement 😀

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :