au fil de l'eau blog PRGR
Au fil de l'eau

Au fil de l’eau ho ho ho #11

Toujours en retard pour les voeux, spécialiste du réchauffé pour les chants de Noël et les listes de résolutions jamais tenues, toc toc badaboum bonsoir me voici me voilà !

Avoue, tu te demandais ce que j’étais devenue, hein ? 

Tu imaginais que j’étais partie vivre à Dubaï et mener la grande vie en claquant tout le pognon que j’ai gagné grâce à mes droits d’auteur faramineux, et que ma vie se résumait désormais à siroter des cocktails au bord de piscines immenses, sanglée dans de minuscules bikinis cloutés, tout en caressant des sacs Vuitton de mes mains désormais abondamment embagouzées ? Et que si tu me croisais, tu ne m’aurais pas reconnue car je serais aussi silicobotoxée que les frères Bogdanov (Paix à leurs âmes) ? Ben pas du tout.

Tout d’abord, j’ai beaucoup travaillé. Pour mon vrai travail je veux dire, celui qui me rapporte un salaire chaque mois et me permet d’acheter des coquillettes à mes enfants. Les coquillettes qui mettent des étoiles dans leurs yeux, car quand ils voient arriver leurs assiettes fumantes, ils me lancent un sourire céleste et me disent « Oh, quel bon dîner, merci Maman ! «  Comme quoi, j’ai vraiment raison de doser mes effort en cuisine.

Donc, j’ai bossé dur, car je n’oublie jamais que ce sont tes impôts qui me payent, et j’ai à coeur de ne pas gaspiller tes deniers. Ensuite, j’ai décompressé. Du boulot, de la sortie du bouquin, de la violence présente ces derniers temps sur les réseaux sociaux, du coronavirus et de la candidature de Zemmour.

Le livre

J’ai eu plein de retours enthousiastes, motivants, touchants, émouvants et adorables sur mon livre. C’est fantastique de recevoir des petits messages comme « vous lire m’a fait tellement de bien, ça m’a aidée à moins me mettre la pression », « j’aurais voulu lire ce livre avant ma grossesse, ça m’aurait évité une dépression post-partum » ou « je vais conseiller votre livre à mes patientes » et cela vaut largement le travail qu’il m’a demandé, le bougre.

Et puis, j’ai droit aussi à quelques commentaires outrés qui me disaient, je t’en synthétise la substantifique moelle : « vous êtes une nazie perverse et obtuse, et faites la promotion de l’éducation par les violences éducatives ordinaires, je suis sûre que vous cachez un fouet dans votre placard « . (Oui, j’exagère un brin). Grrrr, coquine, tu m’as percée à jour ! Sans surprise, les commentaires les plus acerbes venaient d’une coach en parentalité positiiiiiive et d’une conseillère en lactation et maternage proximal !!! What a surprise, Beverley. I can’t believe it ! Bon, en fait, elles n’ont pas lu mon livre, mais ont quand même déjà un avis sur ce qu’il y a dedans. Il y a des gens comme ça, ils ont le talent de savoir sans voir.

C’était mon anniversaire, wesh

Après cela, mon mari m’a emmenée en week-end prolongé pour mon anniversaire. Cela faisait un bail que nous n’étions pas partis à deux, à cause de la pandémie. Nous sommes partis vers Strasbourg, et je te prie de me croire : il a fallu laisser nos enfants à leur grand-mère, et c’était très dur pour moi, je te promets, snif, j’en pleurais en partant. Nan, j’déconne. Je faisais des claquettes après les avoir déposés à l’école, c’était la kiffance absolue d’être juste Chéri et moi dans le RER, lieu romantique et champêtre par excellence, avant de prendre le TGV.

À peine arrivés à l’hôtel, après avoir poussé des « Oh » et des « Ah !  » admiratifs sur la déco classe, chic, chaleureuse et intimiste, nous avons découvert nos appartements, la vue, le confort du matelas. Puis mon mari s’est enfermé aux toilettes pour une petite pause pipi. Il y est resté assez longtemps. Puis j’ai entendu des bruits bizarres, des « pssssshhhh », des « bzzzzz », des « floutch floutch »… un peu inquiète, je vins toquer à la porte. Qui sait, et si c’était un AVC ou une crise cardiaque ? Pas du tout : il était en train de tester les toilettes japonaises, avec les différents jets d’eau, plus ou moins toniques, tièdes, chauds, en avant, en arrière, séchoir à postérieur, et tout et tout. Je l’ai expulsé rapidement pour pouvoir, moi aussi, profiter de ce luxe inouï. Je t’informe de notre conclusion : ouais, les toilettes japonaises, c’est ludique, mais ça ne remplace pas un bon rouleau de Lotus.

Après ce début placé sous le signe du romantisme, nous avons enfilé notre peignoir et nos claquettes et sommes partis gaiement, notre petit panier sous le bras, pour aller au spa, parce qu’on n’allait pas passer 3 jours dans les toilettes, qu’en terme de jets tièdes, le spa était un cran au-dessus, et que notre souhait était quand même que l’entièreté de notre anatomie en profitât.  Eh bien je peux te dire, qu’être en maillot de bain dans une piscine extérieure chauffée à jets massants, la nuit, pendant que la neige tombe et que les flocons virevoltent comme une myriade de lucioles prises dans la lueur des lampadaires, c’est une expérience plutôt sympa. Ensuite on a couru pour occuper l’autre bassin, celui qui faisait des bulles et était fort convoité. Enfin, courir : façon de parler, disons marcher très vite, le plus vite possible sans perdre notre dignité, suffisamment vite pour passer devant ce couple-là, qui semblait s’y diriger, tout en n’ayant pas l’air de ploucs. Le dosage est délicat à trouver et je suis sûre que tu vois ce que je veux dire. Ensuite, on s’est bien étalés en écartant les bras et les jambes, un peu comme on faisait tous dans le bus quand on était ados, style « la place est prise j’ai une copine qui arrive ». Bref, nous avons testé les hammams, les saunas, les bassins, et les jets, et avons célébré cette année supplémentaire en buvant une coupe de champagne au jus de sapin pressé. 

Juste après, c’était Noël, qu’on a passé à se rôtir les fesses devant la cheminée tout en buvant l’apéro : best programme ever. Comme d’habitude, on avait dit « 2 cadeaux par enfant, ce sera largement suffisant », et comme d’habitude, ils en ont eu une quantité indécente. Ne jamais oublier : il faut avoir des principes éducatifs suffisamment solides pour s’asseoir dessus.

Le point Covid

Actuellement, nous résistons encore et toujours à l’envahisseur Coronavirus. Pour combien de temps ? Je ne le sais. L’ennemi tourne autour de nous, comme un vautour au-dessus d’un troupeau de jeunes agneaux. Collègues, amis, copains des enfants… ça tombe comme des mouches qui se seraient pris une giclée de Raid insecticide. Chéri et moi-même avons pu recevoir notre 3e injection de thérapie génique, comme disent les antivax. En dehors d’une queue de cochon pour moi, et de cornes sur la tête pour lui, rien à signaler (Roooh, ça va, je plaisante).
Ensuite, nous avons cherché des créneaux pour les petits. Mais pour l’instant, ça a l’air plus facile de trouver une dose d’héroïne qu’un rendez-vous vaccination pour enfants de 5-11 ans. Après moultes recherches, j’ai finalement dégoté un créneau et me suis ruée dessus, comme un Française sautant sur une toute petite pomme de terre durant l’hiver 1943-1944. Oui, ma vie est passionnante.
J’ai expliqué à Chaton l’objectif de l’opération. Comme c’est un malin il a commencé par pousser des hauts cris et des gémissements (histoire d’installer le rapport de force) puis a négocié une compensation en boosters Pokemon, payable à la livraison de la prestation vaccinale. Lapin, en revanche, malgré la gentillesse des infirmières, a semblé peu réceptif à notre communication positive et non violente. J’ai donc laissé tomber pour l’instant. Il a quand même empoché 2 sucettes dans cette affaire, ce qui n’est pas si mal pour zéro piqûre.

Et hier matin, j’ai donc accompagné Chaton le courageux, véritable Rahan des temps modernes, au bureau de tabac à 8 heures pétantes, avant la classe, pour empocher son dû. On a doublé la loooooooooogue file de gens devant le labo d’analyses médicales, qui venaient se faire curer le nez. J’ai laissé 25€ au buraliste pour la récompense promise, gloups, et c’est même pas remboursé par la sécu. Je suis presque contente que Lapin ait refusé le vaccin. Je n’ai pas manqué de lui faire remarquer d’ailleurs, quand il a dit de sa petite voix « Et moi je peux avoir aussi des cartes Pokemon ? » AH AH PAF DANS TA GUEULE, NON T’AURAS RIEN ! Pas de vaccin, pas de carte pokemon, eh ouais mon gars ! Estime-toi heureux que je ne t’ai pas confisqué les sucettes que la gentille infirmière t’avait données. Non mais.
Après discussion avec lui, j’ai compris la raison de son appréhension : « Moi je croyais que l’aiguille elle allait se planter dans l’os de mon bras. » Non mon chéri : certes tu as des petits bras, mais ce ne sont pas des trocards qu’ils utilisent, quand même. Nous retentons notre chance avec lui lors de la 2nde injection de Chaton (si vous vous posez la question : aucun effet secondaire, rien, nada.)

Nous attendons ensuite que le gouvernement ait l’intelligence de proposer le rappel vaccinal aux adolescents, afin qu’ils puissent vivre un peu et faire des activités de leur âge. Mais visiblement, personne au gouvernement n’a d’adolescent vivant sous cloche comme un petit vieux en EHPAD depuis deux ans.

J’ai fait un atelier d’immunologie en CE1

En début d’année scolaire, la maîtresse de Chaton nous avait demandé si des parents voulaient bien venir parler de leur métier en classe. Je me suis dit, pourquoi pas moi, après tout je le vaux bien ? Chaton a consenti à ce que je vienne. La thématique était donc « Comment le corps se défend contre les microbes »
Je crois que j’ai plus bossé pour préparer ces deux séances de 45 minutes que pour une présentation de labo. C’était la grosse pression pour moi, de me retrouver devant un public aussi intimidant, dont Alberto, Gilbert et Paulo. C’était le matin, au début de la classe. Je les voyais tous passer leur petite tête par l’encadrement de la porte et chuchoter : « Vous avez vu, y’a quelqu’un dans la classe ! Oh, c’est qui ? Oh, c’est la maman de Chaton ! Chaton, y’a ta maman qui est là ! » et c’était trop mignon. J’ai pu voir ce que voudraient voir tous les parents, comment se déroule le début de la classe quand on a tourné les talons et qu’on part travailler : la litanie des « Bonjour Maîtresse, aujourd’hui je vais à la cantine et à l’étude », les « Sortez votre cahier vert », le « Miranda et Gilles, emmenez la liste des présents à la cantine chez Madame Tartenpion ».

Et ensuite, ben, il a fallu me lancer, et c’était hyper impressionnant, avec ces 23 paires d’yeux au-dessus des minois masqués, et Chaton qui me faisait des petits clins d’oeil d’encouragement.
Je crois pouvoir dire que j’ai fait mon petit effet en leur montrant des vidéos trop cool de macrophages qui courent après des bactéries. On a causé microbes (qui sont-ils ?), réponse immunitaire (gros dossier), différentes catégories de cellules, hygiène, prévention et vaccination. 

Chaton était hyper soulagé, car, m’a t’il dit, « Je savais que ça serait intéressant mais j’avais peur que mes copains ils s’ennuient, mais en fait ils ont adoré ce que tu leur as raconté et Alberto veut faire comme toi plus tard. » Alors Alberto, si j’ai un conseil : fais médecine avant de faire une thèse de sciences, et ensuite casse-toi aux Etats-Unis ou en Suisse, parce qu’en France, la recherche et la santé, si tu vois ce que je veut dire, c’est pas franchement la joie.

Ceci me fait une transition toute trouvée pour vous dire que je vais terminer ma critique de « Qui aime bien vaccine peu » dès que possible (je suis pas folle, je ne m’avance pas trop pour la date) histoire de clore ce chapitre !

D’ici là, prenez soin de vous et à bientôt pour de nouvelles aventures.

 

 

Il faut absolument que tout le monde le sache ! je partage :

40 commentaires

  • Virg

    LOL ton chaton avait aussi la pression 🙂 et je suis du coup déçue de ton retour des wc japonais, mon mari m’avait bien vendu le truc sur le papier.
    Puis-je pousser la curiosité en te demandant où je peux faire trempette dans l’eau chaude en extérieur tout en regardant la neige ?
    bonne année à toi aussi et à toute ta tribu

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Disons que le WC japonais vient parfaire confortablement le travail de Lotus 😉 Bonne année à toi aussi ! je t’envoie cette info top secrète par mail.

    • Viviane

      Bonjour Marie et bonne année ! Je veux bien moi aussi l’adresse de l’hôtel romantique avec jets pour les cuculs. Et lance donc le Koh Lantah du Covid : à la fin,il n’en restera qu’un ! Pour l’instant je suis encore dans la team résistante (trois doses FFP2 et test chaque semaine) et je vise les poteaux !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      @viviane, merci beaucoup et meilleurs voeux ! je t’envoie ça par mail 🙂 depuis mon article, Chaton et Poupette ont brièvement positivé leur autotest, mais moi je demeure négative, encore et toujours ! Ah ah !!! je serai face à toi dans l’équipe des rouges !

  • Emilie

    La réplique de l’assiette coquillettes c’est chez nous aussi !!!
    Merci pour ce bel article qui m’a une fois de plus tiré plein de sourires.
    Meilleurs voeux à vous.

  • GRM

    Belle et bonne nouvelle année 2022, pleine de petites et grandes surprises 💝
    Toujours autant de plaisir de te lire… j’y suis presque également… 😉🥰
    Mais dis-moi, comment fais-tu pour être au « four et au moulin » en même temps? Où trouves-tu toute cette énergie pour accomplir TOUT ce que tu fais!? 🎵🎶🤩😘😘

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Grm 🙂 J’ai l’impression de ne pas en faire assez et je me dis toujours que je pourrais mieux rentabiliser mon temps ! Comme quoi tu vois, tout est question de point de vue !

  • Elsa

    Bonne année 2022 ! Pour nous non plus, pas d’effets secondaire type mutant après 3 vaccins ! Bon peut-être que c’est de l’anosognosie induite par le vaccin of course 🙂
    De mon côté j’ai suivi le conseil donné à Alberto (tout pareil!) et ai choisi la Suisse… mais crois-moi ce n’est quand même pas le Pérou 😉
    En espérant beaucoup de billets au fil de l’eau pour 2022, ça me fait rire à chaque fois ! (sans compter « avoir des principes assez solides pour s’asseoir dessus », ça peut être utile aussi au labo non ?)

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Arf, si même à Basel ou à Zurich ça devient la misère, on va tous arrêter de faire de la recherche ! Que restera-t-il pour ce pauvre Alberto quand il aura atteint l’âge de partir en post-doc ?
      Je vais essayer d’être régulière en 2022 (tu notes bie le « essayer »)
      Bonne année à toi aussi !

    • Marcounet

      Ici, c’était Noël à 2 pour des raisons diverses et variées, échange WhatsApp avec la jeune génération le 24 au soir et le repas du 25 avec Mamie qu’on a sortie de l’EHPAD pour l’occasion.

      Une collègue très estimée vient d’accoucher. Comme c’est son premier, je me suis dit qu’elle aurait besoin de conseils éducatifs. Il se trouve que je connais une mère de trois enfant, qui en a récupéré un quatrième au passage, et qui vient de sortir un bouquin sur la question. La commande est partie et la livraison est imminente.

      Quelques Infos Covid. Je me suis inscrit au compte IG #thefrenchvirologist. Des infos claires, documentées et argumentées qui me changent de la cacophonie médiatique et des directives d’un gouvernement qui considère que la santé publique est soluble dans le pognon. A côté de ça, nous en sommes à quatre cas positifs au bureau et aucun ne m’a déclaré cas contact. Je me demande s’ils savent que je travaille là.

      Sinon, je garde un bon souvenir des différents intervenants bénévoles à l’ecole. Ça nous changeait des salariés de l’Educatiion Nationale qui, c’est notoire, n’ont choisi cette voie que pour avoir l’occasion et la joie de torturer psychologiquementles enfants des autres.

      NB: Ne pas prendre tout ce que j’écris au premier degré.

      Voilà voilà ! Bonne année tout le monde.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Salut mon Marco, Je vous souhaite une très belle année remplie de somptueux couchers de soleil et de chats câlins !
      Merci de m’aider à diffuser ma prose, c’est hyper gentil ! gros bisous

  • Aurélie

    Merci Marie pour ton texte qui m’a remis le sourire étant sous la couette avec mon Covid malgré toutes les précautions, la prudence, les sacrifices et les 3 doses. Ah oui, et aussi 3 enfants à la maison en « continuité pédagogique »… May the force (et la chance surtout) be with you !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Ah, ma pauvre, quelle galère… là ce soir-même, je me retrouve cas-contact, donc d’ici à ce que je te rejoigne sous la couette avec les enfants cas-contact isolés… Allez, haut les coeurs ! au moins ce sera fait !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Oui, quel audacieux concept ce petit spa du fondement ! il n’y a que les Japonais pour inventer cela 🙂

  • tobemummysite

    Je suis toujours aussi admirative de ta plume, tu arrives toujours à me faire sourire! On voit que ta fin d’année n’a pas été de tout repos mais aussi que tu as réalisé de sacrés projets. Je te souhaite (en retard mais on s’en fout) une bonne année 2022.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci 🙂 je te souhaite également une belle année, avec cette rencontre à venir, et je te souhaite aussi de poursuivre ton chemin tel que tu l’as entamé avec courage et douceur <3

  • Coralie

    Bonne année!!! Ça fait plaisir de te revoir par ici !!
    Top la présentation dans la classe de chaton! C’est bien d’avoir un vrai métier qu’on peut expliquer 😅

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Coralie !
      C’est vrai que mon métier garde un côté assez glam, même si au quotidien il y a moults côtés pas du tout glam, évidemment 🙂

  • lexieswing

    Rha la la, nous aussi on y a échappé jusqu’ici, mais je pense qu’il va finir par nous avoir. En attendant, les filles sont désormais doublement vaccinés et j’attends que les rdv pour la 3e dose ouvre pour ma tranche d’âge (demain matin) en cliquant dès maintenant (on sait jamais) comme une forcenée. J’ai copié collé la phrase suivante  » il faut avoir des principes éducatifs suffisamment solides pour s’asseoir dessus » qui m’a absolument ravie. Je fais ça tous les jours, m’asseoir sur mes principes, c’est pas hyper confortable mais à date ça tient le coup 🙂 L’école est en virtuel pour moment, et le « retour en présentiel » prévu le 17 janvier est de plus en plus flou, la « volonté ferme » du gouvernement devenant peu à peu « un sujet auquel (nous devons) réfléchir ». Advienne que survivra 🙂 Belle année Marie !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Bonne année Lexie ! La situation n’est pas rigolote au Québec à ce que je vois. Tu arrives à travailler malgré tout ?

    • lexieswing

      Oui! Écoute, on a de la chance parce qu’elles sont quand même plus grandes et autonomes désormais, et puis on travaille de la maison donc c’est plus facile, il y a moins de pression de l’employeur.

  • Maman Lempicka

    Il faut avoir des principes éducatifs solides pour s’asseoir dessus: j’adore, je vais en faire mon mantra, mon étoile du berger.
    Je t’avoue que ton programme de fêtes était vachement plus badass que le mien (ça se sent au ton de nos articles respectifs, il me semble!) et que j’aurais bien écarté les bras et les jambes moi aussi dans un jacuzzi ou autre bain à remous.
    Je te rejoins pour les vaccins 5/11: impossible de trouver un créneau à moins de 30 bornes de la maison. Je voulais anticiper (l’aînée est immunisée, la cadette a 1 mois pour se remettre de la grippe avant de se faire piquer, dixit le pédiatre) et la dernière n’a pas encore 5 ans. Même anticiper nous est interdit apparemment. Mon frère a déjà fait vacciner toute sa marmaille aux US. Là-bas, les parents tortillent moins du fion vraisemblablement.
    Bravo pour ton intervention en classe! Ça n’a pas dû être simple de vulgariser ton métier, je suis sûre que tu as dû assurer et faire la fierté de ton fils!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      ben figure toi que Chaton a positivé son auto-test 5 jours après sa 1e vaccination, le sale morveux. Mais le test était si faiblement positif (neg si je n’avais eu mes lunettes) que ça ne compte presque pas en fait.
      Oui ma pauvre, c’était pas très folichon votre Noël confiné, Quel manque de bol. J’avoue que nous aussi on a serré les fesses parce que les ados divers et variés étaient cas-contact mais ouf, tout le monde était négatif le 24 au matin.
      Espérons que tu prendras ta revanche en 2022 et que tu pourras arborer un bikini de Noël à moumoute et paillettes dans un salon rempli de mousse, bien tassée avec toute ta famille en buvant dans les verres des autres !

  • CéciliAcidulée

    Ahah mais merci pour ton billet dont j’ai apprécié toute la saveur. Je n’ai pas encore terminé la lecture de ton book mais tu comprends, Louloutte a manqué l’école la semaine dernière pour cause de maîtresse covidée, autant te dire que si je suis devenue une véritable killeuse à Puissance et Docteur Maboul, je suis encore loin de la maîtrise de l’éducation positive 😉

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      le covid aura été un test grandeur de nature du réalisme de l’éducation positive, et la réponse, nous le savons toutes, est plutôt non 🙂 bon courage Cécilia ! (ceci dit, compétences en puissance 4, ça se valorise sûrement sur un CV)

  • Alexandra Germeau

    Enfin de retour !
    Merci pour ce moment sourire et rires ! J’adore !
    Bravo aussi pour avoir réveillé des vocations … Chaton a dû être troooop fier ! Vivement la suite 🙂

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      il faut absolument que j’écrive plus, parce que quand je me mets devant mon écran, c’est laborieux au début et après hop, ça déroule 🙂
      gros bisous !

  • Miss Zen

    J’ai déjà hâte de te relire car tes billets devraient être remboursés par la sécu tant ils me font du bien ! Et bravo pour ta prestation : pas facile d’épater les chatons (sauf avec des coquillettes je te l’accorde). A très vite alors (sans te mettre la pression évidement)

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci beaucoup 🙂 mais que fait donc le gouvernement, alors que cette mesure sauverait la santé publique ! à très bientôt 🙂

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :