shampoing solide maison
au fil des jours

Shampoing solide maison : ma recette.

Vous la voulez, ma recette de shampoing solide maison ? Ok, allez, je vous la donne, maintenant que je vous ai bien appâtés. Il s’agit d’une recette que j’ai adaptée en partant de celle proposée sur le site Aroma-zone, amendée au fil de mon expérience et suite à l’article de Cécile de Huit à la maison. Navrée de vous proposer un contenu aussi frivole, mais la frivolité fait partie de moi, également.

Trêve de verbiage, j’entends votre impatience.

Voici donc, pour 100g de shampoing solide maison :

La recette express :

45g de tensioactif
10g d’eau
20g de beurres / huiles végétales
25g d’actifs cosmétiques.
20 gouttes d’huile essentielle (optionnel)

Je vous ai donné les proportions pour 100g. Mais en vrai, un shampoing solide fait environ 60g. Je vous invite donc à faire une petite règle de trois pour trouver les quantités qu’il faut pour 3 ou 4 shampoings. Déléguez cela à votre CM2 ou 6e local, ça lui fera les pieds.

Alors, allons plus avant dans les détails.

Faire fondre au bain-marie :

  • 45 g de tensioactif SCI (Sodium Cocoyl Isethionate)
  • 10 g d’eau

Mélanger avec un petit fouet jusqu’à ce que les grains soient bien fondus (cela devient un peu translucide).

Ajouter :

  • 20 g de corps gras (huile, beurre végétal), bien mélanger.

Hors du feu, ajouter :

25g d’actifs cosmétiques : poudres végétales, ayurvédiques, protéines liquides, etc.

Ensuite, j’ajoute les huiles essentielles : 20 gouttes pour 100g. C’est optionnel, mais elles ont aussi un rôle traitant. Je les achète, au choix, chez Aroma-zone ou chez mon pharmacien (qui est très sympa, mon pharmacien. il faut faire marcher les commerces de proximité, n’oubliez pas).

Dans tous les cas, ça sent vachement trop bon.

Je malaxe je malaxe, et puis je moule dans des petits moules en silicone, ou mes moules à canelés. Les moules à tartelettes de Mamie Suzanne font aussi l’affaire. Je tasse en appuyant sur la pâte avec un petit carré de papier sulfurisé, et hop, 15 minutes au frais. Je démoule, je sèche 48h. Le shampoing solide maison est prêt. Voilà le résultat.

recette shampoing solide maison

Vous noterez une couleur verdâtre peu ragoutante (dûe ici à l’argile verte et à la poudre d’ortie), mais signe de l’absence totale de colorants bizarroïdes. Ça ne ressemble pas à du Lush. D’ailleurs, cela reste un grand mystère pour moi de savoir comment les boutiques Lush, censées vendre des produits naturels, peuvent dégager un parfum aussi violemment agressif. (Tu l’auras compris, je ne cite cette marque que pour rajouter un lien externe dans cet article et améliorer mon SEO. Vile blogueuse que je suis).

Quel tensioactif choisir ?

J’entends souvent couiner « Mon cuir chevelu est agressé par ce shampoing ».

Dis-moi Jacqueline, n’aurais-tu pas eu la main lourde sur les tensioactifs ? Dans beaucoup de recettes, les tensioactifs représentent 70-90% du shampoing : Outch, tu entends ton cheveu crier de douleur ?

45% suffit largement. MORE THAN ENOUGH je te dis. Et puis attends : je parle de tensioactif, mais BIEN SÛR, ne va pas utiliser n’importe lequel. Dans la majorité des recettes « pro », il est fait mention d’un mélange SCI (Sodium Cocoyl Isethionate) et SCS (Sodium Coco Sulfate). Parce que le SCS est plus moussant, et parce qu’il contribue à durcir le shampoing. Mais as-tu vraiment besoin de te décaper le cheveu poil par poil à la paille de fer, sauf si tu passes ta journée à essuyer des moteurs avec ta tête ? Non, bien sûr.

Alors mon conseil : SCI seulement, et 45% seulement. Ton shampoing fondra sans doute un peu plus vite. Mais ce n’est pas grave.

JUSTEMENT à ce propos : pour résoudre ce petit problème, j’ai inclus dans ma dernière recette (la v18.54), de l’argile verte. Eh bien l’argile verte est très efficace comme durcissant. Mon petit shampoing solide maison est sec, comme une vraie saucisse sèche de l’Ardèche, ou comme les chaussettes de l’archiduchesse. Je suis ravie. Je suis arrivée au bout de ma quête de la composition idéale, telle l’Indiana Jones du shampoing solide maison.

Quelle huile / beurre végétal choisir ?

J’utilise en général un mélange beurre de karité/beurre de cacao et d’une autre huile bonne pour les cheveux (camélia, jojoba, coco… up to you).

Pourquoi le beurre de karité  ou le beurre de cacao ? Parce qu’ils sont solides à température ambiante, et cela a son importance. J’ai fait un essai avec des huiles végétales liquides uniquement, et le résultat a été assez catastrophique, le shampoing devenait tout souple, comme un shampoing solide en version montres molles de Dali. Donc dans le choix de tes corps gras, inclus une part de beurre solide.

Quels actifs cosmétiques choisir ?

Ayant des cheveux fins, je le supplémente en actifs cosmétiques volumateurs, fortifiants, adoucissants, gonflants, etc (c’est fou, j’ai l’impression d’être une blogueuse beauté en écrivant ces mots. Je me sens toute émoustillée et il me semble que mes lèvres sont en train de gonfler et ma peau de se tendre sur le visage, comme si je venais de me prendre un shoot de botox à l’acide hyaluronique. Bref)

Je change la recette à chaque fois, mais cette fois-ci j’ai mis :

  • 5g de phytokératine pour avoir les cheveux de Beyoncé,
  • 5g de poudre d’ortie pour avoir les cheveux de Raiponce,
  • 15g d’argile verte, pour voir ce que cela fait. En particulier, je subodorais que l’argile pourrait permettre au shampoing de s’user moins vite.

Selon ce que j’ai en stock, il m’arrive de mettre de la spiruline, des protéines de riz ou de soie (ou des épinards, pour avoir les cheveux de Popeye, mwarf mawarf mwarf. Si, c’est drôle).

Quelles huiles essentielles choisir ?

Tout dépend de toi. De pour qui est le shampoing.
Alors je sais que les huiles essentielles, bla bla bla, déconseillées aux enfants bla bla bla, toxicité bla bla bla… franchement, 20 gouttes pour 100g, cela fait 12 gouttes par shampoing final. Nonobstant la difficulté à attraper les enfants pour leur laver la tête, et l’infinitésimale quantité déposée de shampoing déposée sur leurs cheveux, je doute qu’il soit possible de les empoisonner ainsi.

Mais bon, admettons :

  • Pour les enfants, tu peux faire sans danger orange douce / lavande vraie, par exemple. Cela contribuera à éloigner tes copains les poux.
  • Si tu a le cheveu fatigué, je te conseille ylang-ylang / bay-Saint Thomas (cette dernière étant caustique pour le coup, pas plus de 7 gouttes par 100g de shampoing).
  • Si tu as les cheveux gras, tu peux tenter citron /géranium bourbon.
  • Si tu as les cheveux secs, c’est plutôt sur le plan des corps gras qu’il te faudra travailler. Ou passer aux bains d’huile pour te requinquer les longueurs.

Et ainsi de suite… Mon guide d’aromathérapie est « Ma bible des huiles essentielles » de Danièle Festy, qui est pointu, complet, pertinent. Je consulte aussi beaucoup les sites comme Compagnie des Sens et Aroma-zone. Et j’en consulte toujours plusieurs pour avoir des avis croisés.

huile essenteille shampoing solide DIY

J’ai à peine le temps de faire pipi, est-ce que ça ne va pas trop me prendre de temps, cette affaire ?

Si tu as des enfants, cela peut être une activité rigolote à faire avec eux. Attention quand même à la pesée du SCI (tensioactif donc irritant), qui doit être faite par un adulte. Idem pour les huiles essentielles, qui ne doivent pas être avalées. Fais gaffe aussi au bain-marie et au risque de brûlure. Et,… non, laisse tomber. Fais donc cela après avoir fait pipi, et après avoir couché tes bambins. Et fais-en 6 d’un coup. Cela te prendra 20 minutes, dans tous les cas.

Est-ce que ça dure longtemps ?

Oui, assez. Tout dépend de la fréquence de lavage. Je me lave les cheveux tous les deux jours, et mon shampoing dure au moins 3 semaines. Soit bien plus qu’un flacon.

Le coût de revient, une fois qu’on a le matériel de base, est très modique (je n’ai pas calculé précisément combien, mais c’est totalement indolore pour mon porte-monnaie pourtant peu garni, pauvre de moi).

Les enfants sont également convertis (de force, mais convertis). Cela fait une bonne année que je n’ai plus acheté de shampoing liquide. Preuve s’il en faut que je suis satisfaite de mon travail.

La copine Quatre Poussins a également une recette tout à fait similaire, signe que nos cerveaux sont en phase.

Je vous laisse donc vous lancer dans la confection de ce shampoing qui vous emplira de grâce, de beauté, et d’intelligence, rien que cela. Merci qui ?

shampoing solide maison

Il faut absolument que tout le monde le sache ! je partage :

32 commentaires

  • Quatre Poussins

    Merci PRGR 😉 !! Je note les bénéfices de l’argile verte, et je n’omettrai pas d’en rajouter lors de ma prochaine session cuisine.
    Je note, pour moi qui dispose d’un cuir chevelu regraissant plus vite que le fond d’un bac à frittes d’une grande chaîne de restauration rapide (tu l’as l’image bien crado ?), une autre amélioration très nette à l’utilisation de shampoing solide sans tout un tas de lettres et de mots bizarres dedans : j’ai pu nettement espacer les lavages.
    J’en veux pour preuve que mon coiffeur a réussi, à vil renfort d’arguments fallacieux au sujet d’une sombre histoire de coloration de cheveux blancs à préserver, à me vendre un shampoing (hors de prix) sensé protéger son travail tout neuf. Je me retrouve à devoir me laver les cheveux tous les jours ou presque.
    Donc fini, on ne m’y reprendra plus !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Oui ces trucs là sont bourrés de saloperies 🙁 c’est sûr que les cheveux sont gainés après, heu pardon, étouffés de silicone, mais Dieu que c’est pas bon pour eux… J’ai arrêté le sèche-cheveux aussi. ça ne doit pas arranger le scalp non plus, le séchoir brûlant.

  • Workingmutti

    Moi avoir du mal à comprendre le langage technique. Ca ressemble à la recette d’explosif maison de mon conjoint (testée et approuvée depuis qu’elle a bien marché pour faire sauter des voies de chemin de fer dans les années 40. Nope ce n’est pas une blague). Surtout ne pas confondre les deux au risque de voir notre caution fondre plus vite que le shampooing.

    Mais où trouver tous ces jolis de produits de base ? Il ne semble pas en avoir vu dans le rayon adéquat de mon magasin bio.

    PS: tu ruines mon excuse de « j’ai pas le temps » pour ne pas passer au shampooing solide. Ma conscience en prend un coup.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      oui, en même temps, avec un bébé de quelques mois, tu as sans doute d’autres priorités, non ?
      sinon ouiiii, c’est de la chimie, et j’adore la chimie, je kiffe la chimie ! ceci explique cela ! (dangereux ton mari dis-donc)

  • Grm

    Recette sûrement très valable, mais… beaucoup de ces produits sont introuvables dans ma région !!
    Les moule de Mamie Suzanne : ouiii… mais également ceux du jeu de sable de tes petits!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Je crois que ça dépend vraiment des composants. Ça peut être totalement foireux si on ne prend pas les bons. Bon test !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      C’est vrai ça, quel honneur ! 😀
      ravie que cela te plaise, tiens-moi au courant de tes essais !

  • 3 enfants en 3ans

    Ou alors tu es aussi paresseuse que moi et teste celui de la biocoop qui dure des mois pour le prix de 2 bouteilles de shampoing de supermarché…
    A l’instar de Quatre Poussins « dispose d’un cuir chevelu regraissant plus vite que le fond d’un bac à frittes d’une grande chaîne de restauration rapide (tu l’as l’image bien crado ?) » j’arrive à espacer les cheveux et, surtout, je sens qu’ils se portent mieux. Ils sont toujours aussi fins, mais ils ont gagné en volume, s’abiment moins.
    Bref, je ne vois que des avantages à revenir au savon et au shampoing solide.
    Merci pour ce papier 🙂

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      j’ai essayé celui de biocoop. Je le trouve trop dur et pas assez moussant, mais c’est un excellent dépannage. J’aime bien varier les recettes de mes shampoings, c’est pour ça que je les fais moi-même 🙂

    • 3 enfants en 3ans

      J’ai entendu plein de critiques sur ceux des biocoop, j’en ai acheté un une fois pour me dépanner à St Malo qui n’est pas terrible… mais celui que j’utilise d’habitude mousse bien, il sent bon le frais et a vraiment un effet sur le volume de mes cheveux. (la marque c’est ‘secret de Provence’. Son seul défaut est d’avoir un emballage en plastique)

  • Miss Zen

    Oulala ça me fait un peu peur tout ça surtout que je suis tellement distraite….
    Toi en tous cas tu as l’air d’être la super pro, je suis certaine que tu fabriques ça en sifflotant alors que moi il me faudra 1 ou 2 Dolipranes.
    Pas gagné…..

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      en même temps, c’est comme quand tu fais une crème au chocolat : tu restes devant.
      Maintenant, en effet j’ai l’habitude. je pèse tout, et puis je fais mes mélanges. c’est rigolo 😀 (la chimie était une de mes matières préférées au lycée,aussi)

  • CéciliAcidulée

    Au risque de passer pour une dinde (#BasseCour), comment fais-tu pour le déposer sur ta sublime chevelure ? Tu le frottes sur la tête directement ou tu en casses un morceau ?
    Tiens, j’ai une suggestion à te faire : pourquoi tu ne filmerais pas l’action ? 😉

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      alors je me mouille les cheveux, je mouille le shampoing, et je le frotte sur mes cheveux. Ça mousse (il faut frotter un peu). Je fais ensuite comme un shampoing classique.
      Tu veux que je me filme sous la douche ? hmmm, je ne me sens pas encore prête à franchir le pas !

  • Marine

    Ils sont beaux tes shampoings. Ici c’est savon de Marseille pour les garçons, et pour mois bicarbonate + rinçage au vinaigre de cidre dilué avec des huiles essentielles. Je note les huiles que tu proposes !

  • Latmospherique

    Je dois avouer que vue comme ça, elle me fait peur ta recette!! Ce sont les termes compliqués, j’ai du mal.
    Mais je tenterai quand même, pendant les vacances de loulou…sinon ça risque de virer au drame!!
    PS – je suis de l’avis de Cécilia!!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Oui, ce sont juste des termes compliqués, mais sinon c’est comme un gâteau : oeuf, lait, beurre, farine, sel, sucre…
      😀

  • GERTRUDENANA

    impec je vais m y mettre mais où peut on se procurer toutes ces substances enfin les poudre de spiruline tensio actifs etc … MERCI BEAUCOUP

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Aroma-zone ma chère : je ne suis pas sponsorisée, mais ils ont tout et c’est bien pratique. C’est bien aussi d’avoir une petite spatule en caoutchouc. Mélanger à la fourchette peut suffire, sinon ils ont des mini-fouets. en revanche, il faut une balance de précision (ils la vendent aussi)

  • Marcounet

    Coucou ! Je prends le dernier commentaire (tu comprendras quand tu seras grande) pour moi également.
    Beurre de cacao et huiles essentielles, ça, je connais. Je valide d’ailleurs complètement ton analyse du livre de Danièle Festy.
    Les tensio actifs et les actifs cosmétiques, j’imagine qu’on ne trouve pas ça au rayon frais du supermarché du coin mais savoir où on ne les trouvera pas, ça aide pas.

    En plus, pour être vraiment franc, je ne suis pas sûr d’être prêt à sauter le pas. Sauf, peut-être si j’en trouve du tout fait chez mon magasin bio favori.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      tu peux trouver tensio-actifs et actifs cosmétiques sur aroma-zone. Mais il y a également des shampoings solides dans tous les magasins bio 🙂

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci Line !
      Non je n’ai pas de recette, le dentifrice est un des produits pour lequel je reste prudente encore. En effet l’argile ou le bicarbonate peuvent être abrasifs pour les dents. A la limite, le dentifrice ne sert à rien si on a une bonne santé bucco-dentaire. On peut mettre une goutte (une seule) d’un mélange d’huiles essentielles (citron, arbre à thé) directement sur la brosse à dents.

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :