perdre tétine sevrage tétine sommeil pleurer bébé blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR https://prgr.fr
marmots

Le terrible drame de la tototte

Nous avons vécu un véritable drame. Hier soir, par un tour de passe-passe digne de Dany Lary, Lapin a fait disparaître d’un seul coup (s’il vous plait) toutes ses totottes. Pas une, pas deux, pas trois ; mais quatre, Mesdames et Messieurs, quatre totottes dont deux flambant neuves. Il me poursuivait, collé à mes mollets comme un chaton affamé, en pleurnichant « Mes totottes, mes totottes, hi hi hiiii ».

« Lapin, » lui dis-je, « veux-tu bien cesser ces jérémiades qui m’irritent le tympan ? Ne vois-tu pas que Maman est très occupée à discuter avec ses copines sur Instagram, et que c’est fichtrement plus important que tes futilités ? Demande donc à Papa ! »

« Papa pas là, mes totottes, mes totottes, hu hu huuuu » me répondit cet impudent.

« Ah oui c’est vrai. Et bien tant pis ! Allez allez, » lui dis-je en agitant la main, « psst, file au lit, espèce d’écervelé. Assume la conséquence de tes actes, si tu ne veux pas devenir un futur homme immature et irresponsable. Pense à ma charge mentale, s’il te plaît, petit macho en herbe ! »

« Ouin-in-in, mes totottes », dit-il en s’éloignant d’un air lamentable, se retournant pour me regarder avec une moue culpabilisante.

Prise de pitié (je suis faible parfois), je me levai pour le suivre et l’aider à remettre la main sur ces fichues totottes. Dans le livre « Tchoupi est en colère mais il est bien content de trouver sa mère», la maman de Tchoupi cherche le doudou à trois endroits et le retrouve, paf ! Direct, comme ça. J’avais donc bon espoir de faire aussi bien, voire mieux, qu’un manchot.

« Est-ce que les totottes sont dans le coffre des playmobils ?
Non, elles ne sont pas là.

Est-ce que les totottes sont dans le petit meuble à dînette ?
Non, elles ne sont pas là. Ça sent le roussi.

Est-ce que les totottes sont cachées dans les déguisements ?
Non elles ne sont pas là. 
Ça craint grave.

Est-ce que les totottes sont dans le lit de Chaton ? Sous le lit de Lapin ? Dans le lit de Papa et Maman ?
Est-ce que tu les as cachées dans les lampes de chevet ? (Ouais, il fait ça parfois. Il trouve ça drôle. Quel humour. Il tient ça de son père).
Derrière les coussins du canapé ?
Au congélateur ?
Dans les culottes de ta sœur ?
Est-ce que tu les as jetées dans la gouttière ? Attends je vais voir, reste-là, on est au sixième étage quand même ?
En haut de la bibliothèque ?
Dans la poubelle ?
Dans le linge sale ?
Sous les armoires ?
Au fond du lave-vaisselle ?
DTC ?
NON MAIS OÙ LES AS-TU MISES CES P…ETITES tétines de malheur qui sont quand même au nombre de quatre, hein, quatre, BORDEL ? » (pardon)

« Hi hi hiiiiii » me répondit-il, avant de s’asseoir en tailleur et de pleurer à chaudes larmes, « hiiiiiiii, mes totottes ». Et de désespoir, il enfourna son poing dans sa bouche et se frappa la tête contre le carrelage.

Soudain, je regardai l’heure : 21h54. Six minutes avant la fermeture de la pharmacie. Ni une ni deux, je saisis mes clés, confiais à ma grande la surveillance de l’éploré, et partis en trombe, sans même me remaquiller ni me filer un coup de peigne, grillant les feux rouges, braillant courtoisement « hé vas-y pousse-toi d’là l’keuf » à la voiture de police municipale qui patrouillait, pour me garer avec un crissement de pneus devant la pharmacie, laquelle venait tout juste de baisser son rideau de fer. Les salauds. 21h59. Un drame familial se profile, et eux, tranquilles ! Ils vont se coucher en sifflotant. Bande de bons-à-rien. Il a bien raison, Macron, quand il dit que les gens sont des glandeurs. Ah ça ! Ceux-là, ils traversent la rue, mais c’est pas pour bosser, non ! C’est pour aller se gratter les aisselles, et plus si affinités, devant BFMTV, de 22h à minuit.

Et voilà, je rentrai donc la queue entre les jambes, bredouille (Brocouille, comme on dit dans le Bouchonnois).

Le cœur battant, j’ouvris la porte, me faufilai comme une souris et demandai à Poupette : « Alors, il s’est calmé ? »

« Il s’est endormi », me dit-elle, « dans ton lit. »

Bonne nouvelle : il s’est endormi.
Mauvaise nouvelle : dans mon lit, et à ma place, bien sûr.

Au moment de me coucher, je le poussais délicatement pour le décaler un peu, et là… et là… un petit gémissement, puis quelques gesticulations, et enfin un hurlement terrible s’échappa de sa bouche grande ouverte, et j’eus l’impression d’avoir libéré le Kraken, le Léviathan et Cerbère du fond de l’Enfer. 

La suite, je ne vous en parle même pas : ce fut terrible, ce fut atroce, ce furent des petits pieds qui me martelèrent le ventre et les côtes, des bras qui me collèrent des grandes mandales dans la tronche, des clameurs lugubres à faire trembler les fantômes et débarquer les voisins, l’ASE et les flics.

Heureusement, les voisins ont l’habitude des simagrées de Lapin. Je n’ai pas assommé Lapin pour le faire taire, bien que ce ne soit pas l’envie qui m’ait manqué, je n’ai pas fini la nuit en garde à vue pour outrage aux forces de l’ordre ET maltraitance infantile, je lui ai juste passé un peu d’eau fraîche sur le visage pour lui remettre les yeux en face des trous. Et c’est en tenant sa petite menotte que nous nous sommes endormis vers 1h, épuisés, réconciliés, sans tototte, dans la paix et la joie de Jésus. Amen.

 

ÉPILOGUE DE CETTE TERRIBLE HISTOIRE :

Moi qui pensais pouvoir profiter de l’occasion pour le sevrer en douceur de la tototte, c’est raté. Je crois qu’il se rasera la moustache avant d’arrêter. Le lendemain, percluse de douleurs et mon œil au beurre noir caché par mes lunettes de soleil (les Monoprix, toujours), c’est donc dès l’ouverture que j’étais à la pharmacie pour refaire mon stock de totottes (Pas la pharmacie des glandeurs, une autre tenue par des gens très bien. J’ai quelques contacts en Corse, l’oncle d’un beau-frère d’un ami d’une cousine par alliance, ils vont me régler ce petit différent). Totottes que je rationnerai parcimonieusement. Désormais, c’est MOI qui les cacherai. Ça lui fera les pieds.

perdre tétine sevrage tétine sommeil pleurer bébé blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR https://prgr.fr

48 commentaires

  • Mag

    J’adore cette histoire, je l’imagine bien en album pour enfant avec une Happy End : le sevrage 😉 Bon en même temps je n’ai jamais croisé un adulte avec une tototte (ah si au nouvel an déguisé de 1995 😂) donc ça devrait passer !!
    En tous cas merci, j’ai bien ri et bonne (prochaine) nuit !

  • maman délire

    22h la pharmacie ? ça se voit que tu es pas loin de la capitale !! chez nous, les provinciaux, un nocturne c’est jusqu’à 19h15 ! mais il les a mangé ses totottes ou quoi ? mais ne t’inquiètes pas, tu les retrouvera, quand il aurait 16 ans, ou au moment de déménager. haha. du coup tu seras en surstock; tu pourras les revendre sur vinted !!!!!!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      C’est LA seule pharmacie qui est ouverte le plus tard de presque tout le département, je pense.
      Bon, enfin, ils étaient fermés quand je suis arrivée, hein, ça ne m’a pas sauvé la mise pour autant !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Oh merci Charlotte !
      Oui je pense sûrement qu’elles referont surface, un jour, de manière inattendue… je te dirai !

  • 3kleinegrenouilles

    La tototte… Quand mon fils avait deux ans, il ne jurait que par une seule tétine  » la bleu foncée tétine  » (coucou la syntaxe allemande) et le pire est qu’il était capable de reconnaître la nuit si on lui donnait cette fameuse bleu foncée tétine ou une autre… On a réussi à abandonner la tétine à trois ans. Pour la petite histoire, j’ai retrouvé cette fameuse bleu foncée tétine dans un tiroir de mon bureau il y a quelques mois (mon fils a 7,5 ans). Je n’avais pas osé la jeter lors du sevrage… Pour la moyenne, pas trop de souci, arrêt des tétines à trois ans. Par contre, la petite adore ses tétines, notamment pour les lancer, essayer de me les mettre, les planquer avec les duplos, etc. mais surtout pour s’endormir. L’arrêt n’est pas encore à l’ordre du jour.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Et bien voilà : Lapin est comme ta petite. La tototte est aussi un jouet, un projectile, un doudou… du coup il les tripote et transporte beaucoup.

  • Aurélie

    Le sevrage en douceur, c’est bien. Le sevrage à la dure, ça marche aussi ! Épuisée des réveils et pleurs nocturnes de coco2 à un âge déjà avancé (8 mois environ), et émettant l’hypothèse que la recherche désespérée de ses totottes/tétines/suces/sucettes (selon les régions et les familles) au nombre de 3 éparpillées dans son lit (les fluorescentes n’existant pas à l’époque) soit la cause de mon (de son) malheur, je me glissai une nuit, tel un voleur, dans sa chambre pour subtiliser ses nids à bactéries. Et bien, savez vous quoi, c’est passé comme une lettre à la poste. Il ne les a ensuite jamais réclamées. Jamais. Moi qui suis une adepte de la parentalité bienveillante, j’étais assez fière de mon acte subversif et rebelle (voir cruel, gnak gnak gnak…) Notons que coco2 a continué de se réveiller toutes les nuits, jusqu’à l’âge avancé de un an et demi. Notons aussi que le scénario s’est répété à l’identique pour cocotte3 qui a fait ses nuits à 2 ans. Si je n’ai pas pu éviter l’épuisement maternel, j’ai au moins économisé des frais d’orthophoniste et d’orthodontiste.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Trop de bienveillance tue la bienveillance ! Ah c’est tellement dur la vie des mamans (et des papas) ! Pour l’orthodontie, je ne suis pas trop inquiète car nos 2 aînés (sans totottes), ont un appareil. D’ici à ce que Lapin soit le seul à ne pas en avoir…

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      tu m’étonnes ! les autres n’en ont pas eu non plus, mais Lapin ne fait rien comme les autres !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Merci ! 🙂 Lapin est un malin, et surtout, il ne cède jamais… Volonté de fer dans un tout petit corps !

  • Nathalie

    Ah le sevrage de la tétine!
    Pour rebondir sur l’article précédent, chez moi c’est le père Noël qui, aux 4 ans de l’enfant, demande à échanger les tétines contre les cadeaux au pied du sapin… et ça marche… voilà le seul vrai intérêt de leur faire croire au père Noël selon moi 😉
    Sinon ici on a des tétines planquées un peu partout pour éviter le genre de mésaventures que tu as vécues (et des doudous de rechange aussi… on est jamais trop prudent avec sa tranquillité nocturne!).

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      zut de zut, si j’avais su, j’aurais fait croire au père Noël ! c’est trop tard tu crois ?
      D’habitude j’en ai toujours une bonne réserve mais je ne sais pas ce qui s’est passé, la veille il courait à poil en hurlant et je crois que c’est là que c’est parti en vrille : il a du les jeter n’importe où.

    • Nathalie

      Pour le père Noël c’est jamais trop tard. Sinon, à l’époque, ma maman m’avait fait croire que mon chien avait mangé toutes les tétines… et comme j’aimais mon chien d’amour, je lui ai pardonné illico et j’ai été sevrée de la tétine. Solution : Le chien ou le Père Noël…

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      C’est un peu choisir entre la peste et le choléra ! non j’exagère, je préfère encore le père Noël qu’un chien !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Elles ne sont toujours pas retrouvées, figure-toi ! Sauf une qui était à l’école 🙂 Il va me les ressortir d’un seul coup, comme un lapin d’un chapeau de magicien !

  • Maman Lempicka

    Je crois que mon passage préféré est celui de Maman Manchot cherchant les tétines en mode T’choupi. Entre ça et les fèves, j’émets l’hypothèse que nos enfants ont fait de nous, sournoisement, de vulgaires larbins prêts à insulter des flics à un feu rouge à 22 heures. Je me demande également si je n’aurais pas lâchement laissé mon ado se dépatouiller dans ce merdier, si seulement j’en avais une (d’ado). Bref, ton article fait ressortir chez moi les plus bas instincts. Bravo!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Je ne te cache pas que j’ai eu grandement envie de l’enfermer à clef dans une pièce capitonnée. Lapin est très doué pour me pousser à bout parfois. D’ailleurs l’autre jour j’ai commencé à lire ton article sur ta 2e au comportement difficile, mais j’ai été interrompue, il faut que je le reprenne car il était inspirant pour moi !

  • Madame Bobette

    Ah la tétine… On la perd rarement longtemps… Mais une fois, on a du faire 4 ou 5 pharmacie pour trouver le bon modèle… Tess pleurait de désespoir à chaque fois qu’on sortait les mains vides!!
    J’ai bien ri… Merci… Même si sur le moment c’est pas drôle, on est d’accord ^^

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Mais oui ! moi c’est pareil, il ne prend QUE les MAM, et uniquement dans la taille 6 mois… Il n’a jamais voulu passer à la taille au-dessus ! Remarque, j’ai bien mes petites manies aussi. J’ai obligé mon mari à retourner au supermarché échanger des coquillettes car il n’avait pas pris les bonnes, alors…

  • Quatre Poussins

    Comment je suis trooooop contente qu’aucun de mes 4 n’ai eu de tétine (ni de pouce d’ailleurs, ni de doudou non plus… je vais peut être les emmener chez le psy histoire de vérifier deux trois trucs). Ce genre d’histoire est toujours très drôle chez les autres (oui, j’avoue, j’ai ri, c’est moche), mais nettement moins à la maison 🙂
    Bon, ceci étant dit, tout le monde est focalisé sur cette histoire de tétine, mais personne ne relève l’INFO primordiale de l’histoire : Tchoupi est un manchot. Ce *#@^¨de Tchoupi dont je pensais m’être débarrassée après num2 (j’en ai repris pour les 5 années à venir, je pense sérieusement à me pendre chaque soir au moment de l’histoire) est un manchot. 10 ans de maternité, 4 enfants, et même pas je percute. #mèreencarton
    Bon bref, on attend quand même de savoir où sont cachées les 4 fugueuses dans l’histoire 😉 Suite au prochain numéro donc !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Tu sais que c’est le seul de notre fratrie ? Et ça a été tout de suite, dès la naissance. On passait des heures à lui faire téter le petit doigt. Au bout d’un moment on a craqué et on a bien fait : c’est la seule chose qui l’apaisait pendant les coliques.
      Je te rassure pour Tchoupi : j’ai mis longtemps à réaliser aussi ! Petit Ours Brun : pas d’ambiguïté, l’âne Trotro : idem, mais Tchoupi, c’est moins fastoche !

  • CéciliAcidulée

    Comme je te l’ai dit sur Insta, j’ai toujours une tétine de côté normalement mais il est déjà arrivé de passer de 5 à 1 tétine seulement. A chaque fois, je passais un temps fou à les chercher (sans les trouver évidemment) jusqu’au jour où je les retrouvais dans un endroit improbable… Grrrr

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      C’est bien la première fois qu’il les perd toutes, en même temps. Pour l’instant, sauf celle de l’école, aucune autre n’a ré-apparu. Comme dit Sophie, on les retrouvera quand on déménagera (à la retraite, quoi)

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      j’en ai retrouvé une vendredi soir, qui revenait de l’école, et une ce soir dans la voiture ! mais qui n’appartenait pas aux quatre perdues. Et des quatre nouvelles achetées le lendemain de cette terrible histoire, 2 sont déjà introuvables. Je reste dans un état d’extrême vigilance !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Pauvre innocente ! vite vite, un stock hors de portée des petites mains curieuses ! 😉

  • Working Mutti

    J’avoue avoir bien rit devant cette histoire si bien écrite. Mais je compatis aussi beaucoup beaucoup ! Mes jumeaux ont une planque à tetines dont la localisation nous est encore inconnue à ce jour. L’avantage c’est qu’ils ressortent avec plein de tetines comme par magie. L’inconvénient c’est que nous autres faibles parents boulot être certains d’en avoir toujours sous la main des tetines. Donc on rachète au fur et à mesure du remplissage méthodique de la planque.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Mais c’est exactement ça ! Il en avait planqué deux à l’école, que la maîtresse m’a rendues, mais les autres… Mystère. Il va se ramener un jour, tout fiérot avec plein de totottes dans la bouche.

  • Marcounet

    Lapin et la Tototte :

    Maître Lapin ayant perdu sa tétine
    Comptait sur Maman pour dévaliser l’usine.
    Maman, fatiguée, rêvait de s’allonger ;
    Le marchand, quant à lui, était en congé.
    (Il avait quitté son magasin
    pour camper sur les ronds-points,
    distribuant du vin chauds aux gilets jaunes
    au lieu de vendre des pastilles aux aphones.)
    Mais l’enfant ne s’arrêtait de vagir
    que pour mieux exprimer son ire :
    « Si je n’ai point de tototte
    Je fais dans ma culotte ! »
    Un coup de gourdin derrière l’oreille
    Eut un effet tout pareil :
    Lapin s’endormit tout de go
    Et Maman eut droit à son repos.

    Bon, ça ne s’est pas passé comme ça et c’est le genre de récit qui aurait son succès auprès de la DDASS. Mais comme tu me fais bien rire avec tes histoires, j’essaie un peu de te rendre la pareille.

    Des gros bisous à toi.

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Quel talent, tu m’époustoufles ! je te décerne illico un bonus de 10 commentaires qui te permet de te hisser en 3e position du classement ! (j’ai voulu te répondre en alexandrins, mais je n’ai pas ton don)
      Bisous mon Marco

  • Allychachoo

    God. Je lis ton article et j’ai des sueurs froides. Il faut que je trouve absolument cette « tétine de bébé » de l’un de mes petits que je n’ai pas trouvé tout à l’heure. Merci de me remémorer que certaines choses horribles peuvent arriver quand on ne prend pas ce genre de choses au sérieux !

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      Ah ah, tu as encore quelques heures avant le coucher, et les pharmacies sont ouvertes ! 🙂

  • PachaMaman

    Alala on devrait raconter ta vie sous forme de dessin animé ! Je dis ça parce que ta façon de raconter est bizarrement très imagée (on s’imagine bien les scènes) 😂
    RIP tétine…
    Mon pédiatre me dit de l’arrêter (depuis ses 2 mois… il en a 4) c’est encore temps pour qu’il ne s’en rappelle pas, mais j’y arrive pas 😭 les mères sans tétines sont des extraterrestres ??!!

    • Petitsruisseauxgrandesrivières

      C’est vrai que la vie avec eux est pleine de gags !
      Laisse causer ton pédiatre et fais comme tu le sens pour le confort de ton bébé. Lapin a été accro aux tétines, dès sa naissance, alors que mes autres absolument pas. Certains bébés ont un besoin de succion très important. Tu n’y peux rien, et aucun adulte ne se balade avec une tétine au bec !

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :