• au fil des jours,  société

    La chasse est ouverte

    Mesdames, quand vous sortez dans la rue, sachez-le : la chasse est ouverte, et ce, de janvier à janvier. C’est normal, c’est la liberté sexuelle. Pour les auteures de la tribune parue dans Le Monde le 9 janvier, le mouvement actuel met en danger la « liberté sexuelle » car il serait en train d’amalgamer les dragueurs lourdingues avec les auteurs de délits et de crimes sexuels. Comme s’il était normal, que les femmes soient cibles d’allusions, approches, tentatives que je n’ose qualifier de séduction. Vous êtes seule dans un café, en train de lire tranquillement. Parce que vous avez une heure à tuer, parce que vous avez mal aux pieds et…

  • au fil des jours,  société,  souvenir

    Jean-Yves

         Souvent je le vois depuis ma fenêtre, en hauteur, silhouette ramassée tout en bas dans la rue. Parfois sur le trottoir, parfois en plein milieu de la chaussée. Sur un vieux fauteuil roulant, son grand corps maigre un peu tassé, Jean-Yves avance. D’une seule main il tourne la roue, d’un seul pied il pousse sur le sol pour avancer. Qu’il pleuve comme vache qui pisse, qu’il vente à décorner les bœufs, ou que le soleil brille, Jean-Yves avance à petits demi-pas, une clope au bec, fait le tour du pâté de maisons et discute avec les riverains. Toujours gentil, toujours aimable, les idées plutôt claires, en dépit de l’AVC…

  • au fil des jours,  éducation,  marmots,  société

    Cultiver l’ouverture du cœur

    Hier soir, nous avons reçu au courrier, d’une part une lettre d’Enfants du Mékong nous informant que nous parrainerons désormais une petit fille laotienne, et d’autre part le petit journal d’informations de Médecins sans Frontières. Pour Enfants du Mékong, le courrier était accompagné d’un document expliquant la situation sociale, économique, géographique de la petite fille et de sa famille. Ma grande me l’a chipé avant même que j’aie pu le lire. Puis elle a commencé à ouvrir de grands yeux lisant la description des conditions de vie de cette famille (une seule pièce pour une famille de 4 personnes, le métier à tisser de la mère prenant une grande part…

  • au fil des jours,  société,  souvenir

    Johnny Forever

    Hier, Johnny est mort. Le mythique Johnny, l’éternel Johnny, l’immortel Johnny, immortel comme Jean d’Ormesson, mais pas tout à fait dans le même style, n’est plus. Je n’étais pas particulièrement fan de Johnny. J’aimais bien quelques-unes de ses chansons, mais je n’ai jamais acheté un de ses albums, et je ne me suis pas fait tatouer son portrait sur les bras. J’aimais bien aussi sa marionnette aux Guignols de l’Info, presque aussi mythique que lui. Pourtant quelque chose dans sa vie, plus que dans sa mort, me touche. Johnny était un homme au comportement autodestructeur, alcoolique, toxicomane. Et ce malgré son -apparente- réussite (au moins médiatique et artistique). Au-delà de…

  • au fil des jours,  société

    #dénoncetoncochonou & Co

    Figurez-vous que des hommes (principalement) s’inquiètent des conséquences, possiblement délétères sur les relations entre les femmes et les hommes, de la mobilisation actuelle au sujet du harcèlement sexuel. (sujet de l’émission du téléphone sonne, lundi 27 novembre 2017) « Ouuuuiiii, vous compreneeeez, maintenant, on ne pourra même plus regarder ou adresser la parole à une femme, elles exagèèèèèèrent, c’est n’importe quoaaaaaaa » Ce à quoaaaaaaa je répondrais, qu’effectivement, le harcèlement sexuel est pour les hommes un phénomène totalement invisible, car : 1/ soit ils se comportent normalement comme la majorité des hommes, et ne se sentent pas concernés ; 2/ soit ils pratiquent ce genre de comportements et ne voient pas où est le…