• au fil des jours,  éducation,  marmots

    À plus dans l’bus

    Il y a un peu plus d’un an, ma fille aînée est rentrée au collège. Me trouvant face à une situation logistiquement complexe (Comment emmener une adolescente au collège pour 8h15, sachant qu’on doit déposer un enfant à 8h20 à l’école et l’autre à 8h30 à la crèche, le collège étant distant de l’école de 20 minuSELRES_8d334ba9-48de-49c3-bea0-71e9a9c19d6bSELRES_8779358c-7a6e-480f-a1d7-65d7b993def3tes de voiture, et l’école étant distante de la maison d’une minute, et de la crèche de 5 minutes à pieds, et le caca du matin du petit fait à 8h10 ? Vous avez trois heures), j’en avais donc conclu qu’elle prendrait le bus. Comme moi de mon temps – vous savez, le bon vieux…

  • galette des rois couronne avoir la fève disputes blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR https://prgr.fr
    au fil des jours,  marmots,  souvenir

    Roi et Reines

    Hier soir, buvant une tisane détox afin de purifier mon organisme des excès festifs, je savourais les dernières papillotes en chocolat, planquées par mes soins tout au fond du placard de la cuisine. Non pas pour m’empiffrer égoïstement, mais parce qu’il ne faut pas gâcher, et pour préserver la santé bucco-dentaire de ma descendance. Enfin je crois. Que celle qui n’a jamais mangé des bonbons en cachette de ses enfants, ou ne leur a jamais dit les yeux dans les yeux à la Cahuzac, et la bouche pleine, « Je chais pas qui a mangé kes Chmarties mon chéri, kon frère peut-être ? », me jette la première pierre. Bon, et puis dimanche…

  • Famille nombreuse avantages et inconvénients blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR https://prgr.fr
    marmots

    Des avantages et des inconvénients d’une famille nombreuse.

    Munie de 4 enfants, dont 2 en garde alternée plus ou moins équitablement répartie, ce qui nous amène grosso modo à 2.8 ETP (équivalent temps plein)-enfants, j’ai eu le temps de réfléchir aux avantages et aux inconvénients d’une famille nombreuse (plus de 2 enfants, en français moderne ; ]2-∞] en maths). Rappelons d’abord, dans un souci de paix sociale, que parfois certains parents aimeraient avoir plus d’enfants mais ne le peuvent pas, pour des raisons très diverses. Ou qu’ils ne le veulent pas, et qu’ils en ont bien le droit. Il y a des précédents fameux, comme Isaac, ou Jésus. Une fois ce préambule politiquement correct fait, listons ensemble les moins…

  • au fil des jours,  éducation,  marmots,  société

    Cultiver l’ouverture du cœur

    Hier soir, nous avons reçu au courrier, d’une part une lettre d’Enfants du Mékong nous informant que nous parrainerons désormais une petit fille laotienne, et d’autre part le petit journal d’informations de Médecins sans Frontières. Pour Enfants du Mékong, le courrier était accompagné d’un document expliquant la situation sociale, économique, géographique de la petite fille et de sa famille. Ma grande me l’a chipé avant même que j’aie pu le lire. Puis elle a commencé à ouvrir de grands yeux lisant la description des conditions de vie de cette famille (une seule pièce pour une famille de 4 personnes, le métier à tisser de la mère prenant une grande part…

  • Noël, père Noël, croire au Père Noël, enfants, mentir, histoire, blog maman, blog famille recomposées, blog PRGR, blog Les petits ruisseaux font les grandes rivières, prgr.fr
    au fil des jours,  marmots

    Père Nono et Cie

    Ce matin, discutant dans l’ascenseur  avec ma voisine qui comme moi emmenait sa descendance à l’école, j’ai fait une grosse gaffe. Elle me dit : – « Hier nous sommes allés à la fête de Noël d’entreprise de mon mari ». Et moi, ingénument, je regarde la petite et lui dis : – « Alors tu as eu un beau cadeau ? » avec mon sourire le plus suave. La maman me regarde avec de gros yeux et réplique : – « Mais non, pas du tout ! Enfin ! C’est le père Noël qui amène les cadeaux ! » – « Aaaaaaaaah », réponds-je toute contrite. Mon chéri et moi-même sommes père-Noël discordants. Lui est à fond pour, moi à fond contre. Les raisons…

  • éducation,  marmots,  maternité

    Bonne Mère !

    Quand j’étais une jeune mère débutante, j’étais bourrée de certitudes quant à ce que devait être, ou ne pas être (that is the question) un bon parent, ou une bonne mère, si je me réfère à mon nombril. Cela incluait : 1/ Bon, la base évidemment, nourrir mon bébé de mon bon lait plein d’anticorps et de bonnes choses, qui coulerait à flots et le rendrait beau et intelligent, bien plus beau et intelligent que les autres. 2/ Lui apporter la sécurité émotionnelle et psychique dont il avait besoin ; Lui donner un cadre avec des règles afin de structurer son Moi et de ne pas en faire un futur sauvageon qu’il faudrait…

  • éducation,  marmots

    Les enfants hors-sol

    Comme nombre de jeunes, j’ai fini mes études et trouvé un travail en région parisienne. Mes enfants y sont donc nés et y grandissent. Je nous considère comme privilégiés dans la mesure où nous habitons une petite ville très agréable où la vie est facile et conviviale. Cependant je m’interroge parfois, quand je feuillette avec les plus petits des imagiers des animaux de la forêt, des fleurs et des plantes… est-ce que tout cela n’est pas terriblement théorique pour eux, petits citadins plus familiers des trottoirs et des passages cloutés que des prairies et de leurs habitants à poils, à plumes ou à écailles ? Les seuls animaux sauvages qu’ils peuvent…

  • vivre avec son bel-enfant beau-fils belle-fille belle-mère famille recomposée blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR https://prgr.fr
    couple-famille,  marmots

    Je suis une marâtre (ma famille recomposée de rêve)

    Après la rencontre avec mon chéri, le soleil a commencé à briller, les oiseaux à faire cui-cui, les licornes à gambader joyeusement dans un pays de rêve rempli d’arc-en ciel et de chamallows. Mais voilà : mon chéri avait dans ses bagages, un petit gnome hérité du couple précédent ! (Certes, moi aussi, mais moi ce n’est pas pareil). Et si au début, l’on est le plus souvent remplie de bienveillance envers le bambin de son nouvel amour, la vie quotidienne se charge de nous rappeler que vivre avec son enfant bien-aimé, et se coltiner le morveux vivre avec l’enfant d’un autre, sont deux réalités très distinctes. Et pourtant quand on survole la…