marmots

Faut-il absolument s’extasier sur les affreux dessins de ses enfants ?

Il y a quelque temps, Chaton a voulu faire de la peinture. je lui amène son petit matériel, sécurise la zone, l’installe à table, et le laisse vaquer à son inspiration créatrice.

Quelques minutes plus tard, il me lance triomphalement : « Voilà, c’est fini ! Viens voir Maman, c’est beau, hein ? »

Je m’approche, émoustillée et impatiente, et découvre… ce qui est ci-dessus.

Mais c’est quoi cette merde ? on n’en a pas assez pilé avec la gastro de 3 semaines de ton frère ? il faut que tu en rajoutes encore alors que le maelström diarrhéique commençait tout juste à s’éloigner ?

Non mon chéri, navrée de te le dire, mais c’est NUL A CHIER, justement !

Bon évidemment, je n’ai pas tout à fait dit cela, mais je l’ai pensé très fort. Je lui ai répondu :

– « Oh, c’est dommage mon chéri ! Tu as mélangé toutes les couleurs et maintenant ta peinture est entièrement vert-marron. Ce n’est pas très chatoyant. » (Que ceux qui aiment le vert-marron lèvent la main, s’ils n’ont pas honte)

– « Siiiiii, c’est beau », dit-il.

– « Non mon chéri, cela t’a amusé, mais on ne peut pas dire que cela soit BEAU. Ce qui est joli c’est de voir des couleurs différentes, lumineuses, qui contrastent entre elles, qui attirent l’œil. Ou alors, cela veut dire que l’on est un artiste contemporain qui expose à la Tate Modern Gallery, mais ceci est un autre problème (Oui j’avoue, je ne suis pas réceptive à l’art TRÈS contemporain). »

– « Siiiiii, c’est beau », me réplique-t-il d’un ton mi-geignard, mi-peiné. « Ze veux l’accrocher dans ma chambre ! »

Bigre. Il semblerait que son ego ait été atteint par ma réflexion pourtant justifiée. J’ai donc évité de rentrer avec lui dans un débat touffu sur l’Art et le Beau. J’attendrai pour cela qu’il ait acquis un peu de maturité artistique. Je m’en sors quand même bien : il n’a pas l’intention d’exposer son oeuvre dans le salon, ouf.

Mais mon chéri, si l’on compare ça :

 

 

avec ça :

oeuvre de Chaton, 24 février 2018 :-(
« Caca Boudin », gouache sur papier, par Chaton, 24 février 2018.

Et bien, comment dire… Tu vois, quoi ?

Du coup, je me suis posé plein de questions :

  • Suis-je une mère castratrice et culpabilisante qui empêche la libre expression de la créativité enfantine ?
  • Aurais-je du m’extasier sur cette daube et le féliciter ? Faut-il mentir à ses enfants ?
  • Mon fils est-il dans une phase régressive (Ce qui, vu le nombre de fois où il prononce « caca-pipi » dans la journée, est plus que probable) qui se traduit artistiquement par ces productions picturales coprologiques ?
  • Est-ce que mon fils sera un looser névrosé parce que je lui aurais dit, le 24 février 2018 à 10h30, qu’il avait fait une peinture moche qui méritait de finir à la poubelle (Ce que je n’ai pas fait, je suis quand même respectueuse ?)

Ou alors,

  • Faut-il au contraire essayer de le faire progresser et de l’éduquer au sens du beau ?
  • Faut-il lui faire prendre conscience que réaliser un beau dessin demande du temps et de l’attention, et même de l’effort (Oh, un gros mot !) ?
  • A quoi cela sert-il de maintenir mon fils bien-aimé dans cette niaise autosatisfaction, alors que parfois, il fait la même chose que nous, du foutage de gueule ? Quand je vois ce qu’il est capable de réaliser avec sa maîtresse et son ATSEM (de saintes femmes à canoniser prestement), je me dis que cette dernière option n’est pas à exclure.

Dans la même veine, l’autre jour à la crèche, l’auxiliaire me fait les transmissions pour la journée de Lapin, et me tend une feuille de papier en me disant : « Lapin a fait activité dessin aujourd’hui, le voici ! »

Lapin émet un petit gargouillis satisfait pendant que j’examine « l’oeuvre ».

IMG_20180301_225815
« Sans titre », par Lapin, 27 février 2018, oeuvre au crayon de couleur, photoshopée à mort pour l’embellir autant que faire se peut.

Mais diantre, pourquoi ne l’a t’elle pas directement mis à la poubelle ?  Quelques traits de crayon, quelques tapotis du bout de la mine, et il faudrait que je garde cela au rang des souvenirs – éternels – tellement – émouvants – de – ta – tendre – enfance – mon – chéri – tu – étais – déjà – si – doué ?

Désolée mes petits, mais je suis encore toute remplie de mes souvenirs de mon voyage imaginaire en Italie, et Michelangelo et Botticelli sont définitivement plus talentueux que vous.

Je vais vous donner un tuyau : Plutôt que de faire des dessins, offrez-moi un beau tableau. Ou une belle affiche très bien encadrée. Vous réduirez votre impact écologique car visiblement, bande de cervelles à la noix, cela ne vous effleure jamais que vous bousillez des arbres et qu’avec vous c’est massacre à la tronçonneuse tous les jours ? Ou alors offrez-moi une cheminée, que chacun de vos dessins patiemment réalisés alimente le grand feu de joie de l’amour chatounoulapinesque.

Vous me remercierez plus tard, quand après ma mort vous n’aurez pas à trier des caisses entières de gribouillis et peinturlures ratés, pieusement gardés avec amour 💕💕💕

 

11 commentaires

  • picou

    Ah ah! Très drôle et blague à part, très intéressant. Je crois que – tout dépend bien sûr de l’âge de l’enfant – il est parfois contre productif de s’extasier sans discernement devant tout ce qu’ils font…ils doivent aussi savoir quand ils peuvent faire mieux et tout réside dans la façon de leur dire…

    • petitsruisseauxgrandesrivieres

      Oui, je partage ton avis sur le discernement à avoir. Parfois, c’est juste le plaisir de gribouiller et de patouiller, parfois c’est vraiment pour exprimer quelque chose. En l’occurrence, nous sommes en plein stade pipi-caca ce qui ne génère pas les oeuvres les plus agréables visuellement 🙂

  • Boots And Pepper

    Ou alors le beau est très subjectif 😉 ? Je ne suis pas sûre que Michel Ange aurait copiné avec Munch, et pourtant… L’art traverse le temps, et ce qui compte dans l’art, n’est pas de produire du beau, mais exprimer son ressenti, ses idées, ou juste tout simplement patouiller. Et comme on dit à table : il faut apprendre à manger « salement » pour un jour manger « proprement ». Il faut bien expérimenter pour se créer sa propre perception du beau, de l’art en général, et de ses productions en particulier. 😀 Courage, dans ces méandres peinturluresques audacieux, avant d’atteindre la perfection et l’oeuvre magistrale, il faut bien lui laisser le temps de s’amuser un peu ;-).

    • petitsruisseauxgrandesrivieres

      Ah, bien sûr, le beau est éminemment subjectif ! Et l’art n’est pas forcément quelque chose de beau. Mais il est vrai que j’ai davantage de plaisir à contempler des tableaux que je trouve esthétiquement agréables (et Munch, c’est beau) que des toiles uniformément blanches, ou un tas de cartons jetés dans un coin comme cela se fait parfois (je l’ai vu pour de vrai à la Tate, c’est déroutant et la tête inspirée des gens qui essayent de comprendre les « oeuvres » vaut à elle seule le détour)
      Je tiens à préciser que l’autre jour, Chaton a dessiné un flamant rose, qui bien que très symbolique, n’en était pas moins harmonieux 🙂 comme quoi !

  • Yanne

    Bonjour, je passais depuis le blog d’Alice et en tant que maman et ancienne directrice de crèche, je donne mon avis, si tu permets.
    Je crois que le beau est subjectif ! Que le fait qu’il ait mélangé les couleurs ne te plaît pas mais ne rend pas la peinture laide. C’est une démarche artistique ! Je plaisante, là, mais je pense que le mieux c’est de dire quand ça te plaît et pourquoi (on voit bien les tâches de couleur) mais pas de porter un jugement. Même si tu trouves que c’est pipi-caca !
    Quant au lapin, le fait de tenir un crayon correctement, de tracer des traits, ben c’est un début, pauvre lapin ! On peut s’extasier sur sa dextérité ! Mais peut-être pas sur le résultat, j’avoue !
    Et j’adore le chaton qui défend son oeuvre : siii, c’est beau !

    • petitsruisseauxgrandesrivieres

      Bonsoir, et bienvenue !
      Oui, bien sûr, j’en rajoute des tonnes 😊. Rassure-toi, je ne suis pas une mère si dénaturée ! Je mets par écrit ce que je pense tout bas, mais je me garde bien de leur formuler à voix haute, pauvres petits amours ! Il a aussi fait de très belles peintures pour lesquelles je l’ai grandement félicité. Mais là, c’est sa période vert-marron. Ça passera !
      PS c’est qui Alice ?

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :