• au fil des jours,  éducation,  marmots,  société

    Cultiver l’ouverture du cœur

    Hier soir, nous avons reçu au courrier, d’une part une lettre d’Enfants du Mékong nous informant que nous parrainerons désormais une petit fille laotienne, et d’autre part le petit journal d’informations de Médecins sans Frontières. Pour Enfants du Mékong, le courrier était accompagné d’un document expliquant la situation sociale, économique, géographique de la petite fille et de sa famille. Ma grande me l’a chipé avant même que j’aie pu le lire. Puis elle a commencé à ouvrir de grands yeux lisant la description des conditions de vie de cette famille (une seule pièce pour une famille de 4 personnes, le métier à tisser de la mère prenant une grande part…