• au fil des jours,  éducation,  marmots

    À plus dans l’bus

    Il y a un peu plus d’un an, ma fille aînée est rentrée au collège. Me trouvant face à une situation logistiquement complexe (Comment emmener une adolescente au collège pour 8h15, sachant qu’on doit déposer un enfant à 8h20 à l’école et l’autre à 8h30 à la crèche, le collège étant distant de l’école de 20 minuSELRES_8d334ba9-48de-49c3-bea0-71e9a9c19d6bSELRES_8779358c-7a6e-480f-a1d7-65d7b993def3tes de voiture, et l’école étant distante de la maison d’une minute, et de la crèche de 5 minutes à pieds, et le caca du matin du petit fait à 8h10 ? Vous avez trois heures), j’en avais donc conclu qu’elle prendrait le bus. Comme moi de mon temps – vous savez, le bon vieux…

  • au fil des jours,  société

    La chasse est ouverte

    Mesdames, quand vous sortez dans la rue, sachez-le : la chasse est ouverte, et ce, de janvier à janvier. C’est normal, c’est la liberté sexuelle. Pour les auteures de la tribune parue dans Le Monde le 9 janvier, le mouvement actuel met en danger la « liberté sexuelle » car il serait en train d’amalgamer les dragueurs lourdingues avec les auteurs de délits et de crimes sexuels. Comme s’il était normal, que les femmes soient cibles d’allusions, approches, tentatives que je n’ose qualifier de séduction. Vous êtes seule dans un café, en train de lire tranquillement. Parce que vous avez une heure à tuer, parce que vous avez mal aux pieds et…

  • au fil des jours,  marmots,  souvenir

    Roi et Reines

    Hier soir, buvant une tisane détox afin de purifier mon organisme des excès festifs, je savourais les dernières papillotes en chocolat, planquées par mes soins tout au fond du placard de la cuisine. Non pas pour m’empiffrer égoïstement, mais parce qu’il ne faut pas gâcher, et pour préserver la santé bucco-dentaire de ma descendance. Enfin je crois. Que celle qui n’a jamais mangé des bonbons en cachette de ses enfants, ou ne leur a jamais dit les yeux dans les yeux à la Cahuzac, et la bouche pleine, « Je chais pas qui a mangé kes Chmarties mon chéri, kon frère peut-être ? », me jette la première pierre. Bon, et puis dimanche…

  • au fil des jours,  société,  souvenir

    Jean-Yves

         Souvent je le vois depuis ma fenêtre, en hauteur, silhouette ramassée tout en bas dans la rue. Parfois sur le trottoir, parfois en plein milieu de la chaussée. Sur un vieux fauteuil roulant, son grand corps maigre un peu tassé, Jean-Yves avance. D’une seule main il tourne la roue, d’un seul pied il pousse sur le sol pour avancer. Qu’il pleuve comme vache qui pisse, qu’il vente à décorner les bœufs, ou que le soleil brille, Jean-Yves avance à petits demi-pas, une clope au bec, fait le tour du pâté de maisons et discute avec les riverains. Toujours gentil, toujours aimable, les idées plutôt claires, en dépit de l’AVC…

  • au fil des jours,  éducation,  marmots,  société

    Cultiver l’ouverture du cœur

    Hier soir, nous avons reçu au courrier, d’une part une lettre d’Enfants du Mékong nous informant que nous parrainerons désormais une petit fille laotienne, et d’autre part le petit journal d’informations de Médecins sans Frontières. Pour Enfants du Mékong, le courrier était accompagné d’un document expliquant la situation sociale, économique, géographique de la petite fille et de sa famille. Ma grande me l’a chipé avant même que j’aie pu le lire. Puis elle a commencé à ouvrir de grands yeux lisant la description des conditions de vie de cette famille (une seule pièce pour une famille de 4 personnes, le métier à tisser de la mère prenant une grande part…

  • Noël, père Noël, croire au Père Noël, enfants, mentir, histoire, blog maman, blog famille recomposées, blog PRGR, blog Les petits ruisseaux font les grandes rivières, prgr.fr
    au fil des jours,  marmots

    Père Nono et Cie

    Ce matin, discutant dans l’ascenseur  avec ma voisine qui comme moi emmenait sa descendance à l’école, j’ai fait une grosse gaffe. Elle me dit : – « Hier nous sommes allés à la fête de Noël d’entreprise de mon mari ». Et moi, ingénument, je regarde la petite et lui dis : – « Alors tu as eu un beau cadeau ? » avec mon sourire le plus suave. La maman me regarde avec de gros yeux et réplique : – « Mais non, pas du tout ! Enfin ! C’est le père Noël qui amène les cadeaux ! » – « Aaaaaaaaah », réponds-je toute contrite. Mon chéri et moi-même sommes père-Noël discordants. Lui est à fond pour, moi à fond contre. Les raisons…

  • au fil des jours,  société,  souvenir

    Johnny Forever

    Hier, Johnny est mort. Le mythique Johnny, l’éternel Johnny, l’immortel Johnny, immortel comme Jean d’Ormesson, mais pas tout à fait dans le même style, n’est plus. Je n’étais pas particulièrement fan de Johnny. J’aimais bien quelques-unes de ses chansons, mais je n’ai jamais acheté un de ses albums, et je ne me suis pas fait tatouer son portrait sur les bras. J’aimais bien aussi sa marionnette aux Guignols de l’Info, presque aussi mythique que lui. Pourtant quelque chose dans sa vie, plus que dans sa mort, me touche. Johnny était un homme au comportement autodestructeur, alcoolique, toxicomane. Et ce malgré son -apparente- réussite (au moins médiatique et artistique). Au-delà de…

  • au fil des jours,  société

    #dénoncetoncochonou & Co

    Figurez-vous que des hommes (principalement) s’inquiètent des conséquences, possiblement délétères sur les relations entre les femmes et les hommes, de la mobilisation actuelle au sujet du harcèlement sexuel. (sujet de l’émission du téléphone sonne, lundi 27 novembre 2017) « Ouuuuiiii, vous compreneeeez, maintenant, on ne pourra même plus regarder ou adresser la parole à une femme, elles exagèèèèèèrent, c’est n’importe quoaaaaaaa » Ce à quoaaaaaaa je répondrais, qu’effectivement, le harcèlement sexuel est pour les hommes un phénomène totalement invisible, car : 1/ soit ils se comportent normalement comme la majorité des hommes, et ne se sentent pas concernés ; 2/ soit ils pratiquent ce genre de comportements et ne voient pas où est le…

  • au fil des jours,  souvenir,  vie personnelle

    J’aime bien les enterrements.

    Hier, nous nous sommes retrouvés pour dire à notre tante combien nous l’aimions, et combien elle avait été importante dans nos vies. En contemplant dans son cercueil son visage blanc et émacié, je me disais qu’elle réussissait encore une fois à nous réunir autour d’elle. Selon les mots de son frère, Tante Mo était celle qui, allant chez tous, savait un peu de la vie de chacun ; et elle faisait circuler les nouvelles, les bonnes, les mauvaises, les réussites, les amours, les soucis et les changements. Nous nous sommes donc retrouvés ; cousines que je n’avais pas revues depuis très longtemps, oncles et tantes qui avancent dans la vieillesse mais sont…

  • au fil des jours,  souvenir,  vie personnelle

    Ma vie Instagram

    Parfois, quand je regarde les albums photos de mes relations FBInstaTwitt, je le confesse : je suis un peu jalouse. Je feuillette avec envie des horizons nouveaux, des chemins inconnus, des calanques et des fjords, des cieux nuageux ou des soleils insolents. Et aussi des orteils sur la plage, beaucoup d’orteils. De beaux sourires et des visages heureux, avec des enfants qui courent, patauds comme des petits chiens (enfin on ne les voit pas courir car ce sont des photos, hein ; mais j’imagine qu’ils courent comme ça). Et assise devant mon ordinateur un peu vétuste, à côté d’une pile de papiers inutiles (les papiers) et instable (la pile), un fond de…