• perdre tétine sevrage tétine sommeil pleurer bébé blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR http://prgr.fr
    marmots

    Le terrible drame de la tototte

    Nous avons vécu un véritable drame. Hier soir, par un tour de passe-passe digne de Dany Lary, Lapin a fait disparaître d’un seul coup (s’il vous plait) toutes ses totottes. Pas une, pas deux, pas trois ; mais quatre, Mesdames et Messieurs, quatre totottes dont deux flambant neuves. Il me poursuivait, collé à mes mollets comme un chaton affamé, en pleurnichant « Mes totottes, mes totottes, hi hi hiiii ». « Lapin, » lui dis-je, « veux-tu bien cesser ces jérémiades qui m’irritent le tympan ? Ne vois-tu pas que Maman est très occupée à discuter avec ses copines sur Instagram, et que c’est fichtrement plus important que tes futilités ? Demande donc à Papa ! » « Papa pas…

  • vie personnelle

    Comment je suis devenue du matin

    Jamais je n’aurais cru pouvoir un jour écrire cela : je suis devenue du matin. D’aucuns se rouleront de rire par terre en me lisant. Car vous avez devant vous une grosse dormeuse repentie. Durant des années, j’ai dormi, beaucoup, passionnément, à la folie, avec délices. Je compte sans doute, dans ma généalogie, une marmotte et un ours brun. Poupette a hérité de cette caractéristique. Là où tout a basculé, ce fut à la naissance de Chaton (un peu) et de Lapin (terriblement). Chez moi, c’est mathématique : l’heure de réveil de chacun de mes enfants est corrélée étroitement à l’heure de sa naissance. Poupette, née le soir ; adepte…

  • marmots

    Dans le lit d’Einstein – Théorie de la relativité du temps (de sommeil)

    Ces derniers temps, le manque de sommeil m’a amenée à médire considérablement sur le dos de mes chers petits, et à me venger, certainement, – quand bien même cela fut à mon insu – sur celui de mon bien-aimé (qui l’a large, le dos). Avant j’aimais beaucoup dormir <3 <3 <3 Je suis Sagittaire ascendant Marmotte, premier décan en Loir. C’est sans doute pour cela. Je collectionnais les grasses matinées, à tel point que mon bien-aimé doutait de mes capacités à m’occuper d’un bébé. Le goujat ! Je ne ferai pas de commentaire sur QUI se lève le (LA) premie(è)r(E) la nuit au moindre coin-coin. Bref, tout cela pour dire que…