• blog maman blog PRGR petits ruisseaux grandes rivieres blog famille recomposée chemin école enfants chemin école
    éducation

    Le chemin de l’école : a long long way to run

    Nous avons un long chemin à parcourir pour aller à l’école, et en revenir. À vue de nez, je dirais… Oh, au moins 150 mètres. Etant écologiste dans l’âme, j’y vais à pieds bien évidemment, tirant Lapin d’une main, remorquant Chaton de l’autre. Le matin, ça peut aller. La joie d’apprendre, l’amour de leurs institutrices et l’impatience fébrile de retrouver les petits copains et copines dans la cour leur donnent des ailes. Le trajet s’effectue en un temps acceptable, même s’il est sujet à quelques négociations entre les deux frères : qui appelle l’ascenseur, qui appuie sur le bouton du rez-de-chaussée, qui ouvre la porte du hall, puis celle de l’entrée.…

  • bien se tenir à table repas enfants blog maman blog famille recomposée
    éducation,  marmots

    On se tient bien à table !

    Sans doute avez-vous l’impression que je donne une image quelque peu embellie de ma vie de famille. Et j’avoue ressentir parfois une vague culpabilité face à ce qui est, il faut bien le dire, une escroquerie : sur internet, la vie des autres fait toujours rêver.  Il faut bien sublimer son quotidien, n’est-ce-pas ? Alors voilà, aujourd’hui, c’est décidé : c’est action ou vérité, et j’ai choisi vérité. Je le confesse, je suis une éducatrice totalement défaillante sur le plan de la tenue à table. Oui, ma fierté en prend un coup. Le bain : je gère à peu près. Les cabanes constituées de couvertures, coussins et corbeilles à linge retournées, le tout maintenu…

  • #spectacle équestre #bartabas #sacre de stravinsky #seine musicale #blog maman #soirée copines #soirée cocktail #petitsruisseauxgrandesrivieres #prgr.fr #soirée VIP champagne cocktail
    vie personnelle

    Vis ma vie de VIP

    Vous savez, moi, les invitations que je reçois par texto, c’est le plus souvent : « 1 pizza medium achetée, 2 offertes !  »  ou bien : « Venez claquer le fric que vous n’avez pas pour acheter des ustensiles de cuisine qui ne servent à rien, avec pour vous SEULEMENT une réduction de 25% lors de nos ventes privées ! » Mais vendredi midi, je me suis pincée quand j’ai reçu le message suivant d’une amie : « Cause désistement, j’ai une place VIP pour m’accompagner à un spectacle équestre ce soir, petits fours et champagne à volonté, es-tu dispo ? » Certes, vous me direz qu’à la maison également je suis VIP; que je suis…

  • vacances port saint-tropez côte d'azur vacances en famille
    au fil des jours

    Chroniques d’Aoûtembre (vol.1)

    J’ai décidé de laisser passer le flot de récits de vacances fin août, puis de rentrée début septembre. La pertinence de ce pari audacieux est sans doute contestable. Car qui s’intéresse aux récits de vacances et de petite section de maternelle, lors des premiers frimas, une fois les tongs remisées au vestiaire, les derniers grains de sable époussetés et la doudoune ressortie du placard ? Tant pis, je prends le risque. Voilà donc un article qui s’adresse à un public hautement select et dénué de tendances panurgéennes, comme toi, toi, toi, toi, toi, et toi aussi qui fais ta pause-pipi du matin en scrollant sur ton portable, la culotte aux…

  • vie personnelle

    Mon shopping sans prise de tête

    La semaine dernière, je me suis offert une petite virée shopping. Il faut dire que les grands étaient en vacances, les petits en semi-vacances et moi, en pré-vacances. En fin d’après-midi, j’ai donc posé un acte féministe militant : je me suis dirigée vers Monoprix, avec en tête le secret projet d’y trouver des lunettes de soleil qui m’évitent de cassez mon PEL (vide, d’ailleurs) en achetant la paire de Ray-Ban sur laquelle je salive depuis des mois. Monoprix, temple de perdition pour les working-mums qui sortent du boulot. Cela n’a l’air de rien comme cela, Mais en fait le processus qui m’a menée chez Monoprix a été infiniment plus…

  • souvenir,  vie personnelle

    Yes, I did it : Thalasso à Belle-Île-en-Mer

    Vous avez cru que c’était fini ? Que j’avais tiré toute la substantifique moelle de ce désormais légendaire week-end à Belle-Île-en-Mer ? Point du tout. J’ai gardé sous ma botte un peu de grain à moudre. Vous irez relire les épisodes précédents afin de vous rafraîchir la mémoire, et de faire grimper mes statistiques (rapport au plan machiavélique précédemment échafaudé). Saoulés de vagues, d’air frais et de Sarah Bernhardt, et bientôt trempés par une pluie drue bien bretonne, nous partîmes pour rentrer dans notre humble chaumière. Nos vélos électriques, comme des coursiers fringants qui sentent l’écurie et leur picotin d’avoine, avançaient à vive allure. Autant de sport méritait bien une petite récompense…

  • couple-famille

    Les vacances idéales

    Alors que le mois de Juillet se termine dans la chaleur d’un été langoureux et que mon bureau se vide inexorablement, alors que mon plan machiavélique pour prendre le contrôle de la blogosphère a presque abouti et que les ultimes subtilités en sont totalement esquissées (Un plan lumineux comme un concert de Ray Charles dans un tunnel, une nuit de brouillard sans lune), je peux me permettre de rêvasser sur mes vacances idéales. On ne va pas se le cacher, les vacances idéales, Ce sont celles que l’on passe sans ses enfants (Oooooh ! Aaaaah ! quelle mère dénaturée !). Celles où l’on pourra traîner des heures dans les musées ou dans des…

  • au fil des jours

    Nous avons déménagé !

    Chers Tous,   Comme vous le constaterez, « Les Petits Ruisseaux font les Grandes Rivières » a cassé sa tirelire, fait un emprunt sur 20 ans et acheté son propre nom de domaine. Vous êtes désormais sur un beau site tout neuf qui sent bon la peinture fraîche, et le plâtre encore humide. Normalement, si je n’ai pas fait de boulettes, vous devez suite à ce mail atterrir sur http://prgr.fr Une adresse plus courte, plus simple, plus pratique. Si je n’ai pas fait de boulettes toujours, tout a suivi : les articles fantastiques, vos commentaires incroyables, les listes d’abonnés innombrables et enthousiastes, tout, tout, tout ! Si vous êtes perdus, tristes, désorientés…

  • au fil des jours

    Le fourre-tout de l’été, avec des considérations philosophiques et de vrais morceaux de livres dedans.

    Juillet, mon mois préféré, est déjà bien entamé. Le soir j’entends les grillons qui chantent, de manière plus chic et discrète que les cigales. Le matin, les étourneaux rassemblés sur la grue surplombant le chantier contigu crient, couinent, caquettent et croassent, avant de s’envoler une fois le soleil levé. Juillet, c’est le parfum des vacances qui arrivent bientôt, avec l’impatience et l’attente joyeuse de ces moments de repos, de lecture, de flemme, de sable qui gratte, de rosé et de barbecue. Juillet c’est le moment juste avant d’ouvrir son cadeau, quand on commence à défaire le ruban et à déchirer le papier… C’est encore plus agréable que le cadeau lui-même.…

  • marmots

    L’enfant enfin unique

    Aujourd’hui l’école est silencieuse. Pas de cris d’enfants, pas d’agitation sous mes fenêtres à partir de huit heures dix. Traversant la place du marché, je ne vais pas croiser la maman de huit heures trente-deux, celle qui est toujours en retard et tire ses deux petites filles debout sur leurs trottinettes. Les portes du collège sont closes aussi, depuis une grosse semaine. Poupette, Loulou et Chaton sont en congés et vaquent, chacun de leur côté, à leurs occupations estivales. Première colonie de vacances pour Poupette, remplie d’appréhension et de d’excitation; Premières vacances sans papa ni maman, avec ses grands-parents, pour Chaton; serein et bravache au départ, mais les coins de sa…