au fil des jours

Sunshine Blogger Awards

Taratati, taratata ! La folichonne, froufroutante et sémillante Frau Pruno m’a nominée pour participer aux Sunshine Blogger Awards. Chers lecteurs non blogueurs, cet article va probablement moins vous passionner ; les Blogger Awards sont des systèmes de tags permettant de faire découvrir la vie et l’oeuvre complexes, riches et touffues, de blogueurs, ou plutôt de blogueuses. Et Frau Pruno, qui est complexe, riche et touffue, mais également cruelle à ses heures, nous a concocté un petit questionnaire sur lequel je sue sang et eau et m’arrache les cheveux, sourcils et poils de nez depuis une semaine. Dans sa grande mansuétude, elle ne m’en voudra sûrement pas si je réponds carrément à côté de la plaque pour certaines questions.

1.  Présente-toi en trois chiffres

23, la somme des chiffres qui composent mon année de naissance. Un indice : celle-ci est comprise entre 1900 et 2000.

31, l’âge cumulé de mes enfants. Un indice : le nombre de mes enfants est indiqué quelque part dans ce blog (Oui parce que si j’ai un seul enfant de 31 ans, ou 3 de 10,33 ans, cela ne me fait pas le même âge).

9, le nombre de paires de chaussures dans mon dressing (chaussures de mariée incluses), score tout à fait minable. Il y a urgence à faire un peu de shopping. D’ailleurs, j’ai repéré quelques paires chez Sézane et Chéri, si tu me lis…

2. Est-ce que tu te vois encore bloguer dans deux ans ?

Pas forcément, dans 2 ans, j’aurai été repérée par Les Plus Hautes Instances de L’Etat, et je serai sans doute Ministre des Familles, à la place de Marlène Schiappa. Non ?

À défaut d’être Ministre des Familles, ce qui ne sera, à la réflexion, pas très pratique pour être à 18h30 à la garderie, je veux bien continuer à bloguer et être à la tête d’un réseau planétaire dont le but serait d’encourager les mums de tous les pays à mettre une tranche de rigolade dans leur vie quotidienne.

3. Y a t-il quelque chose que tu aimerais améliorer dans ton blog ?

Je sens que si tu poses cette question, c’est que tu vois des choses à améliorer dans mon blog. Vas-y, allonge-toi confortablement sur ce divan et parle-moi sans te censurer. Quels sont les défauts que tu trouves à mon blog, Frau Pruno ? Tu me feras gagner du temps. La fréquentation ? L’indexation ? le référencement auquel je n’entrave que pouic ? Pas assez de mode ? Pas assez de produits de beauté ? Trop axé marmots ? Je suis débutante et quémande ton indulgence.

Sinon, bien sûr, j’aimerais améliorer quantitativement mon inspiration, pour pondre des articles avec autant d’aisance qu’une poule Label rouge me fait des œufs à la coque. Actuellement, ma facilité à écrire se rapproche davantage d’une grossesse pachydermique. À la publication de chaque article, l’angoisse m’étreint et je pense, rituellement : « Que vais-je pouvoir raconter la prochaine fois ? »

Et là, providentiellement, mes gnomes font une nouvelle bourde qui alimente largement mon inspiration. Comme quoi, je me plains de leurs bêtises mais je ne suis qu’une vile hypocrite puisque j’exploite à mon profit leur créativité. Tant pis pour eux, ils n’ont qu’à savoir écrire.

J’aimerais aussi que cela me rapporte plein de sous, mais sans compromettre ma pureté morale, que je puisse devenir rentière, avoir du temps pour me vernir les ongles, et employer une personne rien que pour s’occuper de mon tas de linge à repasser qui gît dans une corbeille enfouie au fond d’un placard depuis fin août 2017 (Comment croyez-vous que j’ai du temps pour écrire ?). Grâce à cela, je pourrais enfin m’acheter plein de chemisiers compliqués qui se froissent, ce que je ne fais pas actuellement car – outre la santé chancelante de mon compte en banque – la simple pensée de leur repassage me donne envie d’engloutir un tube de lexomil. Bon, pour de vrai, je ne suis pas si superficielle ni vénale que cela, juste un petit peu.

4. As-tu déjà vécu une déception dans la blogosphère ?

Oui, j’ai un cri à pousser au sujet de la blogosphère. AAAAAAAAAAAAH !

La blogosphère est un peu comme la presse écrite en général : énormément de propositions, et des écrits intéressants aussi faciles à trouver qu’une aiguille dans une meule de foin. Ce n’est pas décevant en soi, mais ça oblige à faire beaucoup, beaucoup de tri.

Par ailleurs, la tyrannie exercée par Google amène les auteurs à formater leurs textes pour qu’ils soient mieux référencés (mots clés contenus dans le titre et le premier paragraphe). Cela tue la créativité, et c’est fort dommage. Par exemple si j’avais titré « Les conflits dans le couple liés à la répartition des tâches ménagères, en particulier la gestion des lessives et son étendage » au lieu de « Le fil à linge de la discorde conjugale », je serais mieux référencée. Mais ai-je envie d’être le Faust de Google ? Que nenni.

5. Quel est l’article de la blogosphère qui t’a le plus marquée ?

Attends, je vais lire toute la blogosphère, et je réponds à ta question dans une dizaine de mois environ.

Sinon, j’aime beaucoup Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Comment ça, elle ne l’a pas publié sur son blog ?

6. Si tu devais caractériser ton blog en un seul mot, lequel serait-il ?

Supercalifragilisticexpialidocious, mais rien ne dit que je suis d’accord pour me limiter à un mot alors qu’un petit Larousse d’entrée de gamme en compte 32000.

« Subtil » est un poil excessif.

« Héroïque », serait inadéquat.

« Grandiose » ferait lever le sourcil à certains.

C’est pour cette raison que l’immensité de la pensée contenue dans mon blog ne saurait être définie dans les limites rigides, étroites et bornées d’un seul petit mot.

7. Quel serait le conseil que tu donnerais à quelqu’un qui veut monter son blog et réussir dans ce milieu ?

Je suis aussi spécialiste en blogosphère que Loana en politique étrangère, mais hum hum, j’ai quand même un avis affûté et documenté sur la question.

*Se recoiffe et cale ses lunettes d’intellectuelle sur le nez* En tant que professionnelle de la blogosphère depuis au moins 150 jours, il me semble important de faire profiter de ma grrrrrrande expérience mes lectrices zet mes lecteurs.

Si tu veux réussir ton blog, ouvre grand tes petites oreilles :

  1. Ouvre ton ordinateur.
  2. Écris un article.
  3. C’est bon ? il n’y a pas trop de fautes ? Vas-y appuie sur la bobinette, et l’article cherra.
  4. Et recommence, encore et encore. C’est que le début d’accord, d’accord.
  5. Si tu veux que tes articles soient lus, n’oublie pas de dire à des personnes que tu écris des articles !
  6. Visite, lis et commente, avec un intérêt sincère et véritable, d’autres blogs. Le blog, c’est comme la vraie vie : il faut créer un tissu social.
  7. Je dirais bien de sortir des sentiers battus, mais ce n’est pas obligatoirement un facteur de succès, car les gens aiment bien les sentiers battus : la preuve, moi-même, en randonnée, je marche là où le chemin est tracé, pas là où il y a des orties d’un mètre de haut.

8. Quel est ton plus joli souvenir dans la blogo ?

Alors là, je sèche, comme à la question 5.

Mais l’autre jour, le soleil se couchait, le soir était d’une douceur déchirante, et un merle invisible yodlait joyeusement. C’était magnifique.

9.  Quel est l’article de ton blog qui a connu le plus grand succès ? (commentaires/ vues)

 Pour les vues et pour les commentaires, Le fil à linge de la discorde conjugale.  Signe que ce sujet est réellement une problématique majeure pour la vie de couple. Je le répète régulièrement à mon mari.

En deuxième position, Les enfants sont-ils des parasites ? *Soupir* Il n’y a pas encore eu de réel progrès sur ce point, mais j’ai bon espoir qu’à la sortie de l’adolescence, quand on les aura mis dehors à coup de pieds dans les fesses, qu’on aura changé les serrures, déménagé et fait de la chirurgie esthétique pour qu’ils ne nous reconnaissent pas, ils prendront en charge leur lessive, leur cuisine et leur vie avec bravitude.

Puisque l’on parle de commentaires, je constate que mes lecteurs restent encore assez timides et commentent peu. Ou alors, ils sont muets d’admiration : on ne peut pas écarter cette hypothèse. Alors je tiens à le leur dire : chères lectrices, chers lecteurs, ne craignez point de vous exprimer, si vous ne faites pas trois fautes par mot et que vous ne m’insultez pas, ça se passera très bien. Rien de ce que vous direz ne sera retenu contre vous.

BREAKING NEWS : Attention, à l’instant même, « La nageuse de la ligne 8 » vient de se hisser sur la 2e marche du podium, détrônant « Les enfants sont-ils des parasites ? » ! La compétition est rude ! Mais le match s’annonce très serré, car plusieurs outsiders, dont « Monsieur cuisine »  et « La crise de la quarantaine ne passera pas par moi » les talonnent de près ! Nelso Montfort et Philippe Candeloro s’en étranglent d’émotion.

10. Que pensent tes proches de ton blog ?

Aveuglé par l’amour, mon mari est mon premier fan. Ravie de lire des confidences de femme, ma grande fille est ma deuxième fan. Ma sœur, mes meilleures copines, mes cousins-cousines et tous les chéri(e)s de mon cœur n’ont eu que des mots gentils pour moi et pour les petites âneries écrites que je soumettais à leur approbation ; C’est grâce à eux tous que j’ai ouvert ce blog et que je l’ai rendu public, qu’ils en soient chaleureusement, affectueusement et officiellement remerciés.

11. Quel est le plus beau compliment que l’on puisse te faire, en tant que blogueuse ?

Recevoir des compliments n’est pas ma faculté la plus développée… « Tu me fais rêver ? »  « Je vais éditer tes articles dans la Pléiade ? » « J’étais dépressive et depuis que je lis tes articles, je danse en chantant dans la rue ? »

Non peut-être plus simplement, que mes lecteurs passent un bon moment en me lisant, ou qu’ils s’y retrouvent, c’est mon seul but !

Il me faut maintenant nominer des blogueurs et des blogueuses, quelle responsabilité…

La main aveugle du destin a choisi :

byacb4you, ma copine qui cuisine à la perfection ;

Sarah boots and peppers, parce qu’elle a des bottes en moumoute ;

Ça me revient, car j’aime bien les souvenirs qu’il raconte si joliment ;

Elle a 40 ans, parce qu’avoir 40 ans, c’est dur et je compatis ;

la participation de Elle a 40 ans

grosoeil parce que son pseudo m’amuse ;

Les petits cailloux car il me semble que cela fait longtemps qu’elle n’a pas participé à un Tag, et que j’aime les petits cailloux ;

Et si le cœur lui en dit, jean-paul-69-07 car il a une productivité blogesque qui m’époustoufle !

… Et poser à mon tour des questions !

Comme dans les examens : il faut répondre à la question ET justifier.

  1. Tu pars sur une île déserte. Quel livre emmènes-tu, et pourquoi ?
  2. Quels sont les trois lieux au monde que tu voudrais voir avant de mourir, si tu n’avais aucune restriction financière ou d’organisation ?
  3. Cite un personnage de film qui t’a ému(e) (un personnage, pas un acteur)
  4. Choisis un château de France où tu aimerais vivre.
  5. Quel don manuel ou artistique aimerais-tu posséder ?
  6. Il y-a-t-il un artiste peu connu que tu aimerais faire découvrir ?
  7. Une question blogging quand même : quel est l’article le plus lu et le plus commenté de ton blog ? Ça me fera de la lecture.
  8. T’est-il déjà arrivé d’avoir envie de noyer tes enfants ? n’aie pas honte, raconte.
  9. Quel livre lis-tu en ce moment ?
  10. Peux-tu recommander un livre qui a changé ta vie ? (Oui j’aime les livres)
  11. Raconte un petit moment de perfection et de bonheur dans ta vie (genre, une photo instagram mais que tu as vraiment vécu).

Et bien entendu, si des lecteurs veulent se prêter totalement ou partiellement au jeu dans les commentaires, c’est avec gourmandise que je dégusterai leurs réponses ! J’en profite pour souhaiter la bienvenue à mes nouveaux abonné(e)s.

Voilà mes chers amis, pour ce petit défi bloguesque. Adoubée par Frau Pruno, je m’en vais sur mon destrier guerroyer dans les terres âpres et hostiles de la blogosphère.

Et à bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Aucun commentaire

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :