• chroniques au fil de l'eau de tout de rien nouvelles scoops blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR http://prgr.fr
    au fil des jours

    Au fil de l’eau #1

    Vous commencez à me connaître, je suis une vile opportuniste doublée d’une copieuse. J’ai donc décidé, que j’allais pompeusement inaugurer une nouvelle rubrique dans le droit fil des Chroniques, Delirium, Etincelles, Flashback, Ni queue ni tête &Co de mes consœurs,  ce qui me permettra de publier à peu de frais avec des rogatons inutilisables, un peu comme on colle tous les restes de plats dans le gratin du dimanche soir. J’appellerai cela « Au fil de l’eau ». Je ne vous fais pas un dessin : eau… ruisseaux… rivières… Vous avez compris. MAIS, mais mais mais… Attention. Évidemment, ce ne sera pas mensuel. Ni le premier du mois. Ni régulier. Ça me prendra, paf ! Comme…

  • au fil des jours

    Chroniques d’Aoûtembre (vol. 2)

    J’ai été brutalement interrompue par Lapin réclamant avec vigueur sa pitance matinale, alors que j’étais partie pour vous raconter d’une traite mes affriolantes aventures d’été. Reprenons. Chuuuut, là-bas au fond, silence. tss tss tss. Où mon fantasme le plus fou a été assouvi Car oui, j’ai assouvi un fantasme pendant ces vacances : je suis partie. Seule. Sans mari. Ni enfants. Entre femmes. Trois précieux jours. Hiiiiiiiiiiiiiiii ! Je suis partie de bon matin d’un pas preste et agile, refermant sans remords la porte de notre appartement sur mon époux, abandonné (décidément, le pauvre) dans la cage aux fauves et aux petits pois surgelés. Quoi de plus beau que de tirer sa…

  • vacances port saint-tropez côte d'azur vacances en famille
    au fil des jours

    Chroniques d’Aoûtembre (vol.1)

    J’ai décidé de laisser passer le flot de récits de vacances fin août, puis de rentrée début septembre. La pertinence de ce pari audacieux est sans doute contestable. Car qui s’intéresse aux récits de vacances et de petite section de maternelle, lors des premiers frimas, une fois les tongs remisées au vestiaire, les derniers grains de sable époussetés et la doudoune ressortie du placard ? Tant pis, je prends le risque. Voilà donc un article qui s’adresse à un public hautement select et dénué de tendances panurgéennes, comme toi, toi, toi, toi, toi, et toi aussi qui fais ta pause-pipi du matin en scrollant sur ton portable, la culotte aux…

  • au fil des jours

    Nous avons déménagé !

    Chers Tous,   Comme vous le constaterez, « Les Petits Ruisseaux font les Grandes Rivières » a cassé sa tirelire, fait un emprunt sur 20 ans et acheté son propre nom de domaine. Vous êtes désormais sur un beau site tout neuf qui sent bon la peinture fraîche, et le plâtre encore humide. Normalement, si je n’ai pas fait de boulettes, vous devez suite à ce mail atterrir sur http://prgr.fr Une adresse plus courte, plus simple, plus pratique. Si je n’ai pas fait de boulettes toujours, tout a suivi : les articles fantastiques, vos commentaires incroyables, les listes d’abonnés innombrables et enthousiastes, tout, tout, tout ! Si vous êtes perdus, tristes, désorientés…

  • au fil des jours

    Le fourre-tout de l’été, avec des considérations philosophiques et de vrais morceaux de livres dedans.

    Juillet, mon mois préféré, est déjà bien entamé. Le soir j’entends les grillons qui chantent, de manière plus chic et discrète que les cigales. Le matin, les étourneaux rassemblés sur la grue surplombant le chantier contigu crient, couinent, caquettent et croassent, avant de s’envoler une fois le soleil levé. Juillet, c’est le parfum des vacances qui arrivent bientôt, avec l’impatience et l’attente joyeuse de ces moments de repos, de lecture, de flemme, de sable qui gratte, de rosé et de barbecue. Juillet c’est le moment juste avant d’ouvrir son cadeau, quand on commence à défaire le ruban et à déchirer le papier… C’est encore plus agréable que le cadeau lui-même.…

  • au fil des jours

    Va voir chez elle si j’y suis

    Nous sommes le 26, je viens d’être payée ce qui entraîne chez moi une douce sensation d’ébriété (avec hélas la même brièveté), la température est douce et les oiseaux volent haut dans un ciel pur et sans défaut, le plus gros du boulot du mois de juin est derrière moi. Bref, je suis de bonne humeur. Je suis d’autant plus de bonne humeur que j’ai lu la semaine dernière le récit des vacances en Italie d’une blogueuse que j’apprécie tout particulièrement. Nonobstant que je ne suis pas égoïste, mon article de cette semaine (à peu de frais) sera de vous aiguiller sur sa page pour y lire avec gourmandise et…

  • au fil des jours

    Sunshine Blogger Awards, le retour

    Mes bons amis, internet peut vous propulser une obscure frappeuse de clavier comme moi, sous les sunlights de la blogosphère : Cette semaine la multi-talentueuse Maman BCBG -blogueuse, dessinatrice, adepte de l’apéro-saucisson, travailleuse acharnée, mère de famille et tendre épouse, paroissienne dévouée, j’en passe et des meilleures – m’a re-nominée pour les Sunshine Blogger Awards. J’aurais pu faire la fine bouche, mais refuser une nomination de Maman BCBG, c’est comme refuser de manger du homard : cela n’existe pas. Juste après, coup de théâtre, la mystérieuse Cendra me renomine, et paf ! C’est comme si j’avais eu un supplément de truffe râpée aux zestes de yuzu sur mon homard (je sens…

  • au fil des jours

    Sunshine Blogger Awards

    Taratati, taratata ! La folichonne, froufroutante et sémillante Frau Pruno m’a nominée pour participer aux Sunshine Blogger Awards. Chers lecteurs non blogueurs, cet article va probablement moins vous passionner ; les Blogger Awards sont des systèmes de tags permettant de faire découvrir la vie et l’oeuvre complexes, riches et touffues, de blogueurs, ou plutôt de blogueuses. Et Frau Pruno, qui est complexe, riche et touffue, mais également cruelle à ses heures, nous a concocté un petit questionnaire sur lequel je sue sang et eau et m’arrache les cheveux, sourcils et poils de nez depuis une semaine. Dans sa grande mansuétude, elle ne m’en voudra sûrement pas si je réponds carrément à…

  • au fil des jours,  travail

    Le fossé des générations

    Il y a quelque temps, bribes de conversations avec un jeune stagiaire : Il est un peu timide, et pour alimenter la discussion, j’évoque une émission entendue traitant de l’emprise sectaire. Pourquoi l’emprise sectaire, me diriez-vous ?  Parce que c’est un sujet cool et sympa, parce que c’est tout à fait original et approprié pour détendre l’atmosphère avec un jeune adulte, et parce que ce n’est pas moi qui fais la grille des programmes de la radio. « John Travolta, » dis-je, « est resté dans l’église de scientologie car il a reçu des menaces pour le dissuader de quitter le mouvement. Sinon, il serait parti. » Silence, suivi  d’un vague « hmm hmm. » « John…

  • au fil des jours,  vie personnelle

    Maman se fait la belle

    Bon, ça suffit maintenant ! Il y en a marre de toute cette guimauve, de cet émerveillement béat devant les niaiseries infantiles quotidiennes de mes rejetons ! Je lève l’étendard de la révolte maternelle, j’envoie tout péter et JE ME CASSE, comme Thelma et Louise (note pour moi-même : penser à regarder ce film, un jour), en laissant toute la clique de marmots avec leur parent 2, je veux dire, leur père et beau-père ! Ciao, à moi la virée en Italie, peut-être même avec des copines qui comme moi en ont ras la casquette, cheveux au vent dans une décapotable sur des routes bordées de cyprès dans le doux soleil de fin d’après-midi, et…