marmots,  souvenir

4 ans, déjà

Il y a 4 ans et quelques jours, j’étais à la maternité, après avoir perdu les eaux dans mon lit, croyant donc accoucher très vite de ce petit bébé si désiré et qui semblait vouloir arriver un peu en avance. Je trépignais d’impatience, espérant avoir des contractions plus rapprochées. Mais non : ce petit bébé prit tout son temps pour descendre, se tournant et se retournant dans les virages, pour arriver comme une fleur au petit matin, 30 heures après mon arrivée à la maternité. Un tout petit garçon, tout minuscule et gracieux.

Je revois encore ses longs doigts si fins, sa bouche toute petite, ses billes sombres qui me regardaient sérieusement, et les petits plis sur son front de nouveau-né, un peu inquiet et étonné de ce nouveau monde qui s’offrait à lui.

Notre bébé trait d’union, celui qui venait sceller l’unité de notre couple, de notre famille, et relier nos deux aînés. Désormais entre eux, il y avait un petit frère. Un petit frère à eux deux, autant à l’un qu’à l’autre. Ce petit frère qu’ils attendaient avec impatience, et pour lequel ils avaient pleuré de joie, à l’annonce de la grossesse; Ce petit frère qui leur avait donné le statut de grand, quand ils sont venus le voir à la maternité, émerveillés et stupéfaits de le voir si petit, et si parfait. Désormais dans leur vie, il y aurait pour toujours quelqu’un d’autre à aimer que leurs parents, quelqu’un à protéger, à guider, à encourager et à taquiner.

Depuis sa naissance, la Terre a déjà fait 4 fois le tour du Soleil. Un jour après l’autre, soleil levant après soleil levant, mon tout petit bébé est devenu un adorable petit garçon, affectueux et gracile, charmant et fripon, bavard et imaginatif. Tout comme il a pris son temps pour naître, il n’est jamais pressé et vit pleinement l’instant présent. Il s’émerveille du pigeon qui s’envole sur le trottoir mouillé, des gâteaux brillants et colorés dans la vitrine de la boulangerie, du petit bout de biscuit qu’il retrouve dans la poche de son blouson, des livres qu’il a lus et relus, mais qu’il veut relire encore avec une ferveur intacte, des ouvriers sur le chantier à côté, du ciel rosé le matin par dessus les toits.

IMG_20180430_221037

Mon petit garçon de 4 ans, qui me jette d’un ton péremptoire « Maintenant, tu me laisses et tu t’en vas !  » quand je l’accompagne aux toilettes; Puis qui gémit « Mais y a personne qui veut jouer avec moi !  » quand il a besoin que nous remontions son bateau de pirates mis à sac par Lapin; Mon petit garçon qui offre à sa maîtresse rougissante, en même temps que son beau sourire, un porte-clé en forme de cœur qu’il a décoré lui-même; Qui me dit sérieusement, « Pour avoir le droit d’aller au parc le soir, il faut avoir des ailes !  » car il a vu un oiseau passer par-dessus la grille après la fermeture.

A chaque fois que je le regarde, je me rappelle la chance immense que j’ai d’avoir un petit garçon juste normal, juste intelligent, et juste pas sage comme il faut; un petit garçon heureux, et en bonne santé.

Même si j’étais déjà émerveillée par toi et tes 2935 grammes, je le suis toujours, et encore plus, par tout ce que tu imagines, par ta vie intérieure et par la joie qui t’anime.

Bon anniversaire mon petit Chaton.

♥♥♥♥

anniversaire 4 ans bébé petit garçon temps qui passe vite blog maman blog famille recomposée blog les petits ruisseaux font les grandes rivieres blog PRGR http://prgr.fr

Aucun commentaire

Je suis sûre que tu as plein de choses à me dire :

%d blogueurs aiment cette page :